Notice_site

Narbonne - 19/20 Quai d'Alsace


La fouille préventive menée au 19/20 Quai d’Alsace à Narbonne concernait une surface de 5438 m² , soit la totalité de l’emprise du projet de construction (parking souterrain et ensemble de logements résidentiels). Le site est localisé à l’ouest de la ville, en dehors des murs du Bas-Empire et dans un secteur réputé en marge de la ville du Haut-Empire. Néanmoins, de récentes opérations (21 Quai d’Alsace, rue Lamartine, diagnostic rue des Passerelles) ont montré l’importance du suivi archéologique de la zone. Le diagnostic, mené par T. Wibaut (INRAP), a révélé la présence de bâtiments, de bassins et d’une canalisation. Ce qui a motivé la prescription d’une fouille archéologique préventive par le Service Régional de l’Archéologie de Languedoc-Roussillon, réalisée par la société Archeodunum entre le 14 avril et le 13 juin 2008.


L’ensemble de la parcelle a été décapé mécaniquement jusqu’au niveau d’apparition des premières traces d’occupation antique, entre 0,50 et 1,50 m sous le niveau goudronné actuel. Les vestiges étaient globalement en mauvais état de conservation, en particulier dans la partie nord-est du chantier. Cependant, leur importance n’a pas permis de réaliser une fouille extensive sur l’ensemble du site. Des secteurs ont été privilégiés et des sondages mécaniques pratiqués en complément de la fouille manuelle. Le substrat géologique a néanmoins été atteint sur une bonne partie de l’emprise de l’opération.


La fouille a révélé quatre phases principales d’occupation. La première (Auguste) se caractérise par la mise en place de deux axes de circulation nord-sud, délimitant un espace de 35 m de large environ (soit un actus) dans la partie occidentale de l’emprise. Les premiers bâtiments apparaissent au milieu du Ier siècle. Ils sont dans l’ensemble assez mal conservés et seul un grand édifice composé de cellules aux dimensions identiques et disposées selon un axe nord-sud a pu être identifié comme une série de boutiques (tabernae), bordées par un portique ouvert sur la voie centrale édifiée au cours de la phase précédente. La voie située à l’ouest est également longée par un portique. En partie est, les bâtiments sont trop mal conservés pour établir une interprétation satisfaisante de l’ensemble. Dans le même temps, ou légèrement après, plusieurs bassins sont construits ainsi qu’un important réseau de canalisations, manifestement utilisées pour évacuer leurs eaux. Le quartier abrite donc des édifices artisanaux et commerciaux, activités sans doute favorisées par la probable proximité de l’Atax, qui n’a pas pu être mis en évidence sur l’emprise des travaux.
Après la destruction de ces premiers édifices, le quartier est réorganisé et une nouvelle trame urbanistique est perceptible à travers l’orientation des bâtiments alors édifiés (deuxième moitié du IIe siècle). Ceux-ci se concentrent en partie est et sud de l’emprise, tandis que les voies de circulation sont encore empruntées, au moins en partie. Le plan lacunaire des constructions ne permet pas d’attribuer une quelconque fonction au bâti de cette troisième phase d’occupation. Les lieux sont peu à peu abandonnés et les derniers vestiges remontent au milieu du IIIe siècle. Ils prennent la forme de trois canalisations et de quelques fosses. C’est à cette époque que Narbonne semble se replier sur elle-même et que l’enceinte est construite.


Le principal intérêt de la fouille de 2008 est la mise au jour d’un bâti relativement dense en marge de la ville du Haut-Empire. Il confirme l’importance de l’occupation du quartier ainsi que sa vocation artisanale et commerciale. Par ailleurs, les constructions ne respectent pas les trames cadastrales jusque-là identifiées à Narbonne, ce qui invite à repenser les formes de l’urbanisation dans cette partie de la ville.


Commune : Narbonne

Adresse/lieu-dit : 19/20 Quai d'Alsace

Département/Canton : Aude

Année de fouille : 2008

Période principale d'occupation : Antiquité

Responsable d'opération : Julien OLLIVIER

Aménageur : Bouygues Immobilier

Raison de l'intervention : Construction de logements/projet immobilier