Notice_site

Louzy - Le Château/Socellière


 L'opération de fouilles archéologiques préventives réalisée entre mi-novembre et décembre 2013 à Louzy « la Socellière » (Deux-Sèvres) a couvert une emprise de 2400 m2 concernée par les travaux de la déviation permettant le contournement de Brion-près-Thouet par la route départementale 938.
Cette intervention a permis de mettre au jour des vestiges de la période médiévale (du VIe siècle au XIe siècle), ainsi que de rares indices pouvant témoigner d’une occupation antique à proximité. L’implantation humaine à la période médiévale sur le site de la Socellière est caractérisée par deux zones d’occupation distinctes séparées par des deux fossés structurants partiellement conservés. La partie septentrionale de l’emprise comporte de nombreuses structures excavées du type fosse et silo. On retrouve également quelques vestiges comparables dans la partie sud-est de la zone de fouilles, mais ce sont majoritairement les bâtiments sur solins qui occupent l’espace. Ces-derniers sont tous axés selon une orientation nord-ouest / sud-est. Plusieurs galeries souterraines ont été découvertes dans la partie orientale de la zone de fouille témoignant ainsi d’une activité d’extraction.
Quatre grandes phases d’occupation ont été mises en évidence pour la période médiévale. Dans un premier temps, cette partie du territoire de la commune de Louzy comporte quelques vestiges d’une implantation humaine mérovingienne (VIe siècle-début VIIIe siècle). Elle est localisée uniquement dans l’angle sud-ouest de l’emprise concernée par les travaux archéologiques ce qui laisse à penser que nous sommes ici en marge d’une possible occupation plus importante. Par la suite, une série de grandes fosses, probablement liées à de l’extraction d’argile ou à de l’artisanat, ainsi qu’un bâtiment sur solin caractérise l’occupation carolingienne du site (milieu VIIIe siècle-IXe siècle). Il faut attendre les Xe et XIe siècles pour voir l’occupation se densifier sur le site de la Socellière. Des réseaux de galeries sous-terraines destinées à l’extraction se mettent alors en place. C’est également pendant cette phase que de nouveaux bâtiments sur solins sont aménagés et que des aires d’ensilage se développent à proximité de ces constructions, mais aussi en périphérie de la zone d’habitat. Enfin, dans un dernier temps, l’implantation humaine semble se déplacer puisqu’aucun vestige postérieur au XIIe siècle n’a été identifié dans l’emprise de fouille. L’ensemble des aménagements sont alors comblés, le site est abandonné et cette partie du territoire change d’affectation.


Commune : Louzy

Adresse/lieu-dit : Le Château/Socellière

Département/Canton : Deux-Sèvres

Année de fouille : 2013

Période principale d'occupation : Moyen-Age

Responsable d'opération : Damien LADIRE

Aménageur : Conseil Général des Deux-Sèvres

Raison de l'intervention : Aménagement routier