Notice_site

Clisson - ZAC Centre ville/Champ de foire- Tranche 2


Dans le cadre de l’aménagement d’un parking souterrain, la prescription de fouille archéologique préventive de la place Jacques Demy (ZAC Centre Ville, tranche 2) à Clisson visait à reconnaître exactement le système de fortification de la ville et de son évolution. La fouille avait également plusieurs objectifs complémentaires. Il s’agissait :
•    de caractériser la topographie de la fortification de ville (courtine et douve) ;
•    de relever dans son entier la stratigraphie afin d’étudier si possible l’évolution des remplissages et des
constructions ;
•    de caractériser la nature des occupations et ses différentes formes ;
•    d’essayer de caractériser l’élément figurant sur le castre napoléonien à l’ouest de la douve ;
•    d’intégrer ces résultats à la problématique générale de la fortification de la ville de Clisson en s’appuyant sur d’autres exemples comparables.

La fouille a permis de mettre au jour une partie du parement extérieur de la muraille du Moyen Âge à l’est de la parcelle concernée par les travaux d’aménagement du parking. Immédiatement à l’ouest de trouvait un large fossé atteignant une dizaine de largeur dont le creusement – d’environ 1,50 m de profondeur – a pu fournir des matériaux de construction pour la courtine, comme semblent l’indiquer les paliers formés par la taille de l’escarpe. La contrescarpe présentait en revanche un profil moins accidenté et remontait plus progressivement vers l’ouest. Toutefois, la partie nord de la fouille a permis de constater que le creusement n’était pas régulier et qu’il présentait un vaste palier horizontal au devant d’une maçonnerie accolée perpendiculairement à la cour- tine. Malheureusement, la cote très basse d’arasement des vestiges ne permet guère de fournir d’hypothèse d’interprétation (contrefort ? emplacement d’une poterne ?).

Si la courtine comme le fossé n’ont  pas pu être datés avec précision, le comblement de ce dernier montre   une homogénéité relative qui pourrait s’apparenter à un embastionnement au début de l’époque moderne, comme tend à le prouver le mobilier céramique. Cependant, les perturbations supérieures du terrain per- mettent difficilement de comprendre ces réaménagements. Ainsi les limites parcellaires modernes fossilisées sur le cadastre napoléonien ne sont pas – ou plus ? – matérialisées sur le site et ne permettent plus leur interprétation, notamment à l’ouest du site.


Commune : Clisson

Adresse/lieu-dit : ZAC Centre ville/Champ de foire- Tranche 2

Département/Canton : Loire-Atlantique

Année de fouille : 2013

Période principale d'occupation : Moyen-Age

Responsable d'opération : Pierre MARTIN

Aménageur : Société Equipement de Loire Atlantique

Raison de l'intervention : Construction de parking