Notice_site

Colombier-Saugnieu - Arrassieux


La périphérie d’un habitat médiéval, fonctionnant du VIIe au XIe s., a été fouillée dans le cadre des travaux de la déviation de la commune de Colombier-Saugnieu. La fouille se divise en deux zones de surface inégale situées de part et d’autre du chemin de Bonce. La zone sud couvre une surface de 1800 m², alors que la zone nord s’étend sur 2300 m². Les deux zones ont livré 24 silos, regroupés en batteries, 75 structures fossoyées (trous de poteau, chablis, et fosses à fonction indéterminée), des éléments de fossés très mal conservés et 15 sépultures.
Les fossés, orientés nord-ouest/sud-est, et les structures fossoyées, dont la majeure partie n’a pu être datée, ne structurent pas l’espace de façon cohérente et se caractérisent par l’indigence du mobilier.
Deux grands ensembles se discernent : un pôle funéraire, daté par radiocarbone des VIIe-VIIIe s., et une aire d’ensilage étalée le long de l’emprise de fouille.
À l’extrémité nord de l’emprise de la fouille ont été mises au jour 13 sépultures, datées des VIIe et VIIIe s. À l’exception d’une tombe isolée, creusée le long d’un fossé et très mal conservée, les inhumations sont concentrées sur une surface de 230 m² environ. Seules les limites sud et est du pôle funéraire ont été nettement cernées. Un fossé orienté sud-ouest/nord-ouest, perpendiculaire aux fossés mis au jour plus au sud, pourrait délimiter la zone d’inhumation au nord, mais situé en limite d’emprise nous ne pouvons exclure un développement au nord de l’emprise. Si la densité est faible et les recoupements rares, nous pouvons observer de nombreuses réductions, ce qui suggère une réutilisation des tombes. Les inhumations sont majoritairement orientées nord-est/sud-ouest, tête à l’ouest. 3 sépultures se distinguent en adoptant une orientation perpendiculaire. Les fosses sépulcrales sont très difficiles à lire, mais les quelques structures bien conservées sont des fosses aux parois verticales et au fond plat. L’état de conservation, globalement satisfaisant, est extrêmement variable non seulement d’une tombe à l’autre, mais au sein même des sépultures. Deux sépultures sous dalle ont été mises au jour. Les coffres sont aménagés dans une même fosse et séparés par une cloison mitoyenne. Une autre sépulture sous dalle a été mise au jour lors du diagnostic archéologique (sous la direction d’A. Bouvier), au sud de la zone sud. Il pourrait s’agir d’une tombe isolée, mais cela pourrait également indiquer une aire funéraire multipolaire.
La zone d’ensilage est quant à elle datée du Xe-XIe s. par le mobilier céramique. Les silos sont regroupés en 5 batteries (2 dans la zone sud et 3 dans la zone nord). Leur nombre varie de 3 à 5 en fonction des ensembles. L’écrasante majorité de ces structures de stockage adopte un profil piriforme, la plupart du temps bien conservé. Les silos de la zone orientale ont livré l’essentiel du mobilier (céramique, dont de nombreux fonds marqués, objets métalliques, dont des couteaux, fragments de meules, faune) alors que ceux de la zone ouest en sont quasiment dépourvus, ce qui suggère une plus grande proximité de l’habitat de la première zone.
Différents indices (densité de structures, type de mobilier, gestion des espaces funéraires) suggèrent la présence d’une unité d’exploitation modeste vivant en semi-autarcie se développant de la période mérovingienne à la fin de la période carolingienne.


Commune : Colombier-Saugnieu

Adresse/lieu-dit : Arrassieux

Département/Canton : Rhône

Année de fouille : 2013

Période principale d'occupation : Moyen-Age

Responsable d'opération : David JOUNEAU

Aménageur : Conseil Général du Rhône

Raison de l'intervention : Aménagement routier

Référence bibliographique : Jouneau 2014 : Jouneau D., « Colombier-Saugnieu (Rhône), Contournement, Chemin de Bonce», in Bilan Scientifique de la région Auvergne Rhône-Alpes 2013, Lyon, pp. 170.