Notice_site

Livron-sur-Drôme - Collégiale Saint-Prix


La collégiale Saint-Prix est érigée à la fin du XVe siècle et dépend du chapitre cathédral Saint-Apollinaire. Elle est saccagée durant les guerres de religion puis, après quelques réfections, fait office d’église paroissiale jusqu’à son abandon en 1662.
Les vestiges conservés en élévation se limitent au chœur gothique et à une chapelle au nord. La collégiale présente un chevet plat orné d’un triplet aux baies voûtées en plein-cintre, sous lequel subsiste le négatif d’un autel. Les murs gouttereaux du chœur sont ouverts chacun d’une unique baie, couverte en berceau brisé au nord. Le chœur comprend quatre piles sur lesquelles retombait la voûte d’ogives. On notera la conservation des chapiteaux accolés au mur de chevet et l’aspect monumental des piles de l’arc triomphal. Les murs du chœur conservent également des fragments d’enduits peints participant d’une unique phase et présentant plusieurs motifs : faux appareils, frise de colonnette, éléments figuratifs en tableau.
Une extension au nord, postérieure à l’érection de la nef, forme une chapelle, ou peut-être le bras nord d’un transept, aujourd’hui détruit. Une chapelle axiale, à chevet plat et voûtée en berceau lui est accolée, dont les murs ne subsistent pas en élévation.

Extension géographique des vestiges : L’observation effectuée dans une sépulture dans le chœur permet d’affirmer la conservation importante des vestiges en sous-sol, dans le chœur, mais très probablement aussi sur l’emprise totale de l’église. Les vestiges de la collégiale Saint-Prix sont par ailleurs situés sur un secteur archéologiquement dense. À l’ouest, s’élèvent les vestiges de la maison consulaire du XVe s., et, à proximité, les vestiges d’enceintes fortifiées modernes. La présence de vestiges liés aux autres bâtiments associés à la collégiale (cloître, habitations des clercs, etc.) est également envisageable sur l’emprise du cimetière et du parking le jouxtant.


Commune : Livron-sur-Drôme

Adresse/lieu-dit : Collégiale Saint-Prix

Département/Canton : Drôme

Année de fouille : 2015

Période principale d'occupation : Moyen-Age,Période moderne

Responsable d'opération : Quentin ROCHET

Aménageur : Commune de Livron-sur-Drôme

Raison de l'intervention : Restauration/Réhabilitation d'un bâtiment historique