Notice_site

Néronde - Chazelles II (A89- Extension de l'aire de service de Néronde)


De mi-février à fin avril 2011, une seconde opération de fouille a été conduite au lieu-dit « Chazelle », sur la commune de Néronde, dans le cadre du projet d’extension de l’aire de service de l’A89. Le diagnostic, réalisé par Vincent Georges (Georges, 2010), avait mis en évidence des indices de sites protohistorique et antique, ainsi que le prolongement sud des 14 000 m² de site médiéval fouillé en 2010 par Pierre Martin (Martin, 2012).

Si la prescription portait sur les vestiges médiévaux, la fenêtre explorée a dégagé une partie du site laténien en bordure sud de la fouille. Les vestiges sont composés de deux éléments de fossés axés nord-est/sud-ouest (disparaissant au nord-est sous l’effet de l’érosion) et d’un ensemble de trous de poteau et fosses. Au moins deux bâtiments ont pu être identifiés ainsi que des éléments de clôture et un bassin quadrangulaire. Les deux fossés, grossièrement parallèles, pourraient correspondre à deux phases d’extension du site. Ils sont presque perpendiculaires au fossé mis au jour lors du diagnostic. Ils pourraient ainsi dessiner un enclos fossoyé quadrangulaire de 50 à 70 mètres de côté, se développant hors de l’emprise étudiée. Les ensembles céramiques retrouvés dans les fossés datent cette occupation de La Tène D1.

Pour la période antique, seule la proximité de la ferme romaine des Dérompés, fouillée par Thierry Argant (Argant, 2010), est perceptible avec un mobilier erratique en très faible quantité et le réemploi de tegulae dans les structures médiévales.

Les vestiges de l’habitat rural du haut Moyen Âge couvrent ici une période allant du vie au Xe siècle, divisée en deux phases. Les analyses radiocarbone des charbons de plusieurs foyers et l’étude de la céramique ont permis de faire remonter l’occupation médiévale au vie siècle, dans la partie méridionale de la fouille. Le Moyen Âge central et le bas Moyen Âge sont absents sur cette partie du site. La limite sud de l’occupation a été atteinte.

Une première phase (VIe et VIIe siècles) est caractérisée par une organisation assez lâche et sans axe privilégié. Elle est matérialisée par la présence d’une demi-douzaine de petits bâtiments à quatre ou six poteaux organisés en deux pôles distincts ou unités d’habitations. Le premier, au sud, comporte un four domestique et au moins deux bâtiments, dont un avec un foyer. Le second pôle, plus au nord, est séparé du premier par un léger talweg. Il s’organise autour d’une petite mare, avec trois bâtiments périphériques, une section de clôture, un four domestique et deux foyers.
Une seconde phase, des VIIIe et IXe siècles, voit le probable recreusement de la mare et son extension. Au nord de celle-ci est implanté un vaste bâtiment ou ensemble de bâtiments de 600 m². Sur près de 40 mètres de long (sur l’axe nord-ouest/sud-est) et sur une largeur de 15 mètres, ces structures s’organisent de manière symétrique. On rencontre ainsi deux bâtiments (ou cours) carrés de 15 mètres de côté encadrant un bâtiment d’habitation. L’architecture associe des murs de pierre pour le bâtiment central, des solins et des trous de poteau pour les éléments adjacents. Dans la partie nord, la présence de plusieurs épandages périphériques assimilés à des fumiers lors de la fouille de 2010 laisse supposer une vocation de stabulation animale. Les espaces sud et central, présentant quatre foyers, paraissent avoir été réservés à des fonctions domestiques. Si, comme pour le reste du site, le mobilier archéologique reste très rare, c’est au niveau de ces bâtiments que se concentrent les pièces les plus « précieuses » : verre et métal, ainsi qu’un couvercle de pot en pierre ollaire. L’ensemble de ces éléments plaide en faveur de la présence d’un chef-lieu d’exploitation agricole carolingienne.

Si l’occupation jusqu’au XIe- XIIe siècle du site de « Chazelle » se poursuit au nord, dans la partie fouillée en 2010, cette période n’est matérialisée ici que par des fossés rattachables au parcellaire du XIIe siècle mis en évidence au nord.

Comme pour le reste du secteur, des drains d’époque moderne ou contemporaine sillonnent la parcelle étudiée.


Commune : Néronde

Adresse/lieu-dit : Chazelles II (A89- Extension de l'aire de service de Néronde)

Département/Canton : Loire

Année de fouille : 2011

Période principale d'occupation : Moyen-Age

Autres périodes représentées : Age du Fer,Période moderne,Epoque contemporaine

Responsable d'opération : Josselin DERBIER

Aménageur : VINCI

Raison de l'intervention : Aménagement routier