Notice_site

Fleurieux-sur-l'Arbresle - A89- Caillère


La fouille du site de Caillère, sur la commune de Fleurieux-sur l’Arbresle (Rhône) s’inscrit dans le cadre de la construction de l’autoroute A89 par les ASF (désormais VINCI-Autoroutes). Cette opération, prescrite par le Service Régional de l’Archéologie Rhône-Alpes et réalisée par la société Archeodunum, s’est déroulée du 23 juin au 15 septembre 2010.
La surface de fouille concernée totalise 19 000 m² et se situe sur des parcelles adjacentes à la ferme antique de Grand’Plantesfouillée en 2009 par l’Inrap. Cette opération a permis de mettre au jour 17 fossés, 6 drains, 1 mur, 2 foyers et 1 sépulture à incinération. Ces quelques vestiges révèlent l’occupation ou la fréquentation du site à la fin de l’Âge du Fer, dans l’Antiquité et au Moyen-âge.
L’occupation protohistorique est attestée par trois fossés datés de La Tène D1b associant des fonctions de drainage et de limites. Une sépulture à incinération isolée d’un sujet adulte a livré un potin à la grosse tête de type GT A1.
L’occupation antique est principalement marquée par les vestiges de onze fossés. Cinq fossés, dont l’assujettissement à la topographie paraît plus marqué, sont probablement dédiés à des fonctions de drainage. Le maillage sub-orthogonal d’un ensemble de cinq autres fossés évoque la structuration d’un espace agricole ou pastoral. A ce groupe peuvent être associés les vestiges de la fondation d’un mur identifié sur une soixantaine de mètres au sommet du comblement d’un fossé abandonné à La Tène finale. Un petit foyer était conservé à quelques dizaines de centimètres de ce mur. Un dernier fossé attribuable à l’époque gallo-romaine est situé au sud de l’emprise à 35 m environ de la ferme de Grand’Plantes et possède une orientation sensiblement isocline à celle-ci.
La fréquentation du site de Caillère à l’époque médiévale est marquée par la présence de deux foyers (l’un d’eux a été mis au jour durant le diagnostic).
Demeurent enfin plusieurs fossés et drains pour lesquels il est difficile d’attribuer une datation. Hormis peut-être pour deux de ces structures dont la corrélation avec le cadastre napoléonien pourrait attester d’un aménagement à la période moderne ou contemporaine.
L’un des objectifs scientifiques de cette fouille était de porter une attention particulière aux liens susceptibles d’exister avec le site de Grand’Plantes. En raison de l’absence de vestige dans l’environnement immédiat de la ferme aucun lien direct n’a pu être fondé entre cet établissement rural et les réseaux de fossés. Ces systèmes fossoyés semblent au contraire être mus par une ligne de force inscrite dans le paysage durant La Tène finale et pérennisée à l’époque gallo-romaine, mais à laquelle échappe la ferme de Grand’Plantes.


Commune : Fleurieux-sur-l'Arbresle

Adresse/lieu-dit : A89- Caillère

Département/Canton : Rhône

Année de fouille : 2010

Période principale d'occupation : Age du Fer,Antiquité

Autres périodes représentées : Moyen-Age

Responsable d'opération : David BALDASSARI

Aménageur : VINCI

Raison de l'intervention : Aménagement routier

Référence bibliographique : Baldassari 2010 : BALDASSARI D., « Autoroute A89, La-Tour-de-Salvagny (Rhône), Balbigny (Loire) , Fleurieux-sur-L'Arbresle, 52 bis Caillère », Bilan Scientifique Régional Rhône-Alpes 2010, p. 135.