Bram, Contournement nord-est. Les Magasins, Buzerens (Aude, 11)

Des occupations de la fin de la Protohistoire à Bram

L’opération de fouille préventive de Bram, Contournement Nord-Est – Buzerens, Les Magasins est intervenue dans le cadre d’un projet de contournement routier porté par le conseil général de l’Aude. Suite au diagnostic de l’ensemble du tracé par G. Sanchez, deux parcelles distantes de 500 m ont fait l’objet d’une prescription de fouille, aux lieux-dits Buzerens, puis Les Magasins.

Buzerens

Le secteur de Buzerens / La Gabache est bien connu pour la richesse de son patrimoine archéologique régulièrement mis au jour au gré des extensions des carrières de sables et graviers, depuis le début des années 1990. Mais, au regard de ce contexte prometteur, les résultats de l’opération s’avèrent décevants : la destruction des vestiges par les labours s’est révélée particulièrement prononcée, ne laissant que quelques fonds de structures pour la plupart dépourvue de mobilier. La moitié orientale de l’emprise de fouille est ainsi marquée par quelques structures en creux qui se rapportent principalement à l’Antiquité tardive, tandis que la moitié occidentale n’a conservé que des fonds de fossés parcellaires de l’époque moderne. Bien qu’aucune organisation ne se dégage des vestiges antiques, le mobilier collecté permet de supposer la présence d’un bâtiment de l’Antiquité tardive à proximité de la fouille, vers le nord, dans le giron d’un modeste établissement rural.

Les Magasins

La parcelle Les Magasins s’est en revanche avérée plus loquace. Hormis quelques éléments de mobilier erratiques de l’âge du Bronze, la première occupation pérenne du secteur se signale par deux puits distants d’une dizaine de mètres. Un dépôt de vaisselle en céramique contenant une production ibéro-languedocienne, dans le fond du premier puits, ainsi qu’un fond d’amphore massaliète dans le comblement du second permettent d’envisager la proximité d’un secteur d’habitat de la fin du VIe ou du début du Ve s. a.C.. Une cinquantaine de mètres à l’est, un petit bâtiment sur quatre poteaux porteurs de 2 m à 2,30 m de côté se rapporte probablement à la même période. Ces vestiges s’inscrivent dans le même horizon chronologique que l’habitat mis au jour par Laurent Carozza, environ 900 m au sud-est dans le secteur de Buzerens.

Le site ne livre ensuite plus de trace structurée d’occupation jusqu’à la deuxième moitié du IIe s. a.C. quand un fossé curviligne s’installe dans le même secteur que les puits de la fin du premier âge du Fer. Il livre du mobilier d’horizon culturel La Tène finale, mêlant les formes courantes de céramique locale, de rares amphores italiques et de la campanienne A, de la parure (annulaire en verre bleu de section semi-circulaire) ainsi qu’un élément de fourniment (bouterolle de fourreau en fer). Ce mobilier suggère la présence d’un secteur d’habitat à proximité immédiate, vers le nord, mais les données restent trop limitées pour savoir s’il peut s’agir d’une première occupation enclose.

L’occupation principale du site, telle qu’elle peut être perçue au sein de cette emprise de fouille, prend ensuite la forme d’une série de fossés connectés et contemporains, délimitant probablement deux espaces enclos partiellement révélés.

Le premier enclos, ENQ1062, est constitué de trois tronçons d’un fossé formant un « U » ouvert, correspondant probablement à la partie sud d’un enclos de forme peu ou prou trapézoïdale. Les 120 m linéaires de fossé n’ont livré que peu de céramique qui permet tout de même de situer la vie du fossé dans le tournant des deux derniers siècles a.C.. L’espace enclos n’a révélé, pour sa part, qu’un petit bâtiment sur quatre poteaux. La collecte de céréales brûlées, au sein des négatifs de poteaux plaide pour reconnaître un grenier. Le mobilier se rapporte à La Tène finale lato sensu et ne permet pas de confirmer la synchronie avec le fossé.

Le deuxième enclos n’est apparu qu’à travers deux tronçons de fossé formant son angle sud-est. Il se développe majoritairement hors emprise vers le nord et l’ouest dans un plan que l’on peut supposer quadrangulaire.  Il convient de souligner que les 40 m linéaires de ces fossés livrent pratiquement trois fois plus de mobilier de La Tène finale que l’enclos précédent. Les fossés fournissement en outre des éléments de parure (anneau en verre bleu et bracelet en schiste), un couteau de boucher en fer, une clé en fer, ainsi que la majeure partie du mobilier de mouture. L’ensemble caractérise volontiers un secteur domestique dont l’épicentre doit se situer hors emprise, vers le nord-ouest.

L’abandon du site enclos est certainement intervenu dans le courant du Ier s. a.C et l’occupation du site n’est ensuite marquée que par un puits isolé du Haut-Empire et finalement par un petit fossé d’enclos probablement quadrangulaire de la période moderne.

Cette opération livre donc des vestiges relatifs à l’occupation rurale du secteur tout au long de la Protohistoire, mettant en évidence dans l’angle nord-ouest de l’emprise de fouille ce qui semble constituer un point de fixation de l’habitat. L’apport essentiel concerne l’occupation de La Tène finale, à travers une petite fenêtre sur un site plus étendu qui met en scène, a minima, un secteur domestique enclos associé à un enclos annexe probablement dévolu à des activités annexes dans le giron agro-pastoral. Le petit mobilier, bien que rare, tend à indiquer un statut social intermédiaire et la faible représentation de la vaisselle importée fait écho à celle observée sur le site contemporain des Portes de Bram, reflétant probablement pour ses habitants « le peu d’engouement pour les nouveautés italiques à l’exception du vin lui-même » (Petitot, Sanchez 2010). Bien que partielles, ces données s’intègrent bien dans les formes d’occupations rurales traditionnelles de la fin de La Tène et viennent compléter le corpus encore réduit des sites gaulois à enclos fossoyés du Sud-Ouest, par ailleurs bien connus dans le reste de la France.

Alexandre Lemaire

Vue d'ensemble de l'emprise Les Magasins à l'issue du décapage initial. Cliché Balloïde Photo

Commune: Bram
Adresse / lieu-dit: Contournement nord-est. Les Magasins, Buzerens
Canton / Département: Aude (11)
Pays: France

Date de l’intervention:
du 27/10/2014 au 28/08/2015

Période(s) concernée(s): Age du Fer

Surface: 7000 m²

Nature de l’intervention:
Opération d’archéologie préventive liée à un contournement routier

Responsable d’opération: A. Lemaire
Suivi scientifique:
SRA Languedoc-Roussillon
Aménageur: Conseil Général de l’Aude