Archives de catégorie : Non classé

Information Covid-19

Information Coronavirus COVID-19

En application des mesures définies par le gouvernement, nos chantiers sont actuellement arrêtés et nos bureaux fermés. Toutes nos équipes travaillent à domicile.

Nous continuons à répondre aux consultations. N’hésitez pas à nous contacter !

  • Par mail, sur l’adresse générale info@archeodunum.fr et sur l’adresse mail professionnelle de nos collaborateurs
  • Par téléphone, au 06 30 32 63 25 (standard téléphonique), ou sur les téléphones professionnels de nos collaborateurs

Archeodunum s’inscrit pleinement dans la démarche de solidarité nationale et de confinement.

Nous savons pouvoir compter sur votre soutien et votre compréhension face à ces difficultés inédites.

Nous vous tiendrons informés des différentes évolutions susceptibles d’impacter vos dossiers.

Prenez soin de vous et de vos proches.

Nouveau recrutement

Dans le cadre du développement de sa base sud-ouest à Colomiers (31), Archeodunum SAS recrute :

– Un responsable d’opération médiéviste – Poste en CDI à pourvoir de suite (Offre d’emploi)

– Un responsable d’opération en archéologie du bâti – Poste en CDI à pourvoir de suite (Offre d’emploi)

N’hésitez pas à postuler sur cette page jusqu’au 31 mars 2020, date limite de dépôt des candidatures

 

Par ailleurs, nous sommes toujours à la recherche d’un responsable d’opération protohistorien en CDI à pourvoir de suite pour la base de Nantes (Offre d’emploi).

Egalité professionnelle

egalite_visuel1

Index de l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes

La loi du 5 septembre 2018 « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » instaure une obligation de résultats sur l’égalité salariale entre les femmes et les hommes, mesurée par un index.

Pour les entreprises d’au moins 50 salariés, comme ARCHEODUNUM SAS, c’est une nouveauté à mettre en place dès 2020.

Ainsi, chaque année avant le 1er mars, ARCHEODUNUM SAS devra calculer et publier le résultat de l’index. Sur 100 points, il se calcule à partir de quatre indicateurs :

  • L’écart de rémunération femmes-hommes,
  • L’écart de répartition des augmentations individuelles,
  • Le nombre de salariées augmentées à leur retour de congé de maternité,
  • La parité parmi les 10 plus hautes rémunérations.

En cas d’index inférieur à 75 points, des mesures correctives devront être mises en place pour atteindre au moins 75 points dans un délai de 3 ans. Dans le cas contraire, l’entreprise s’exposerait à une pénalité financière jusqu’à 1% de sa masse salariale annuelle.

La valeur de l’index d’ARCHEODUNUM SAS 2020 sur les données de l’exercice 2019 est de 94 points / 100.

Ce résultat témoigne de l’attention portée par notre entreprise à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Une nouvelle prestation disponible : la paléopathologie

Notre anthropologue David Gandia est spécialiste des identifications des traces de maladies sur les restes humains “anciens”. Nous sommes donc heureux de vous proposer une nouvelle possibilité de prestation pour les études paléopathologiques.

Si vous avez besoin de telles analyses, n’hésitez pas à visiter notre page de présentation de la discipline. Rendez-vous également sur ce formulaire pour toute demande de devis.

Lésion tumorale sur un crâne médiéval du Camp du Château à Salins-les-Bains (Jura)

Une nouvelle prestation possible : les études carpologiques

Avec la venue récente de notre nouvelle carpologue Laurie Flottes, nous sommes heureux de vous proposer une nouvelle possibilité de prestation paléo-environnementale.

Si vous avez donc besoin d’analyses carpologiques, n’hésitez pas à visiter notre page de présentation de la discipline. Rendez-vous également sur ce formulaire pour toute demande de devis.

Parution d’une synthèse sur les établissements ruraux antiques

Le monde rural et les campagnes de la Gaule romaine ont longtemps été les parents pauvres de l’histoire antique. Tout au moins ont-ils été abordés, le plus souvent, au travers du prisme des vestiges les plus imposants et de ceux qui illustraient le mieux l’économie domaniale décrite par les textes (agronomes et arpenteurs notamment, sources épigraphiques). À partir des années 1980, cette conception monolithique a été profondément renouvelée grâce à l’émergence d’équipes et de programmes de recherches spécifiques, à la multiplication des colloques et des publications, des séminaires et des travaux universitaires. Au travers de thématiques qui se sont diversifiées, on dresse aujourd’hui un tableau plus nuancé et plus riche de l’occupation et de l’exploitation des campagnes de Gaule à l’époque romaine. Cette dynamique est indissociable du développement de l’archéologie préventive qui, dans le même temps, a alimenté et diversifié les catalogues de sites, et a nourri la réflexion sur les campagnes, leur rapport au monde urbain et leur place dans le développement du territoire.

L’accès aux données et aux résultats d’une très grande partie des fouilles archéologiques préventives est resté très longtemps confidentiel. Il fallait donc impérativement remédier à cette situation. C’est tout l’enjeu de cet ouvrage. La société Archeodunum a décidé de contribuer, à sa manière, sous la forme d’une publication scientifique, à l’enrichissement de nos connaissances du monde rural gallo-romain en publiant une série d’études concernant les fouilles qu’elle a menées au cours de ces dix dernières années.

Il s’agit bien d’une tentative pionnière menée par une société privée d’archéologie préventive pour présenter au public les résultats de ses recherches. Une contribution inédite, indispensable et précieuse à la connaissance du monde rural gallo-romain.

Téléchargez ici le bon de commande ou commandez le volume en ligne sur infolio.ch

Stage d’initiation à l’étude du mobilier métallique

Du 22 au 26 octobre 2018, un stage d’initiation à l’étude du mobilier métallique sera organisé par Archeodunum et l’UMR Artehis au Centre archéologique de Bibracte.

Repose-pied en fer et bronze provenant de la chambre d'un appartement de Ste-Colombe (Ier siècle)
Lot de strigile en fer découvert dans le local de service d'un appartement de Ste-Colombe (Ier siècle)

Objectifs : Cette formation d’une semaine permettra aux stagiaires d’acquérir les bases méthodologiques et bibliographiques pour l’étude de corpus de mobilier métallique. Outre l’aspect théorique, cette formation s’appuiera sur la collection de mobilier métallique antique issue de la fouille réalisée par Archeodunum à Sainte-Colombe Le Bourg (Resp. : Benjamin Clément). Cette étude de cas pratique permettra d’appréhender les problématiques liées à l’étude de corpus issus de fouilles préventives.

Public : Ce stage de formation est dédié aux étudiants en archéologie

Durée et dates : 35 heures. Du lundi 22 au vendredi 26 octobre 2018.

Lieu : BIBRACTE EPCC – Centre archéologique européen – 58370 Glux-en-Glenne

Responsable : Aurélie Ducreux. Docteur en archéologie, spécialiste de l’instrumentum chez Archeodunum SAS, chercheuse associée au laboratoire ArAr (UMR 5138)

Intervenants :

Effectif maximum : 12 personnes

Conditions pratiques : Hébergement et nourriture pris en charge par Archeodunum SAS

Renseignements et inscriptions : à retourner par courriel à a.ducreux@archeodunum.fr (06 30 08 39 29)

 

Téléchargez la fiche de description du stage

Téléchargez la fiche d’inscription

Téléchargez le programme du stage

Télécharger la plaquette
Télécharger la plaquette
Télécharger la plaquette
En bas : Glaive de type Mayence ; En haut : Pugio de type Dangstetten, découvert dans un coffre en bois de Sainte-Colombe (Ier siècle)
Caisses de mobiliers à étudier

JNA 2018

Dans le cadre des Journées Nationales de l’Archéologie 2018, nous sommes heureux de vous proposer une nouvelle section où vous pourrez retrouver l’ensemble des plaquettes que nous avons réalisé sur une sélection de nos chantier depuis 2010.

Suivez le guide…

Nous vous proposons également de revenir sur une opération de 2014, menée avec Paléotime, qui a notamment permis de mettre au jour un ensemble de parure exceptionnel de l’époque celtique (deuxième âge du Fer)

Retour sur l’opération de La Gloriette à Saint-Aubin (Aube)