Archives de catégorie : Non classé

Stage d’initiation à l’étude du mobilier métallique

Du 22 au 26 octobre 2018, un stage d’initiation à l’étude du mobilier métallique sera organisé par Archeodunum et l’UMR Artehis au Centre archéologique de Bibracte.

Repose-pied en fer et bronze provenant de la chambre d'un appartement de Ste-Colombe (Ier siècle)
Lot de strigile en fer découvert dans le local de service d'un appartement de Ste-Colombe (Ier siècle)

Objectifs : Cette formation d’une semaine permettra aux stagiaires d’acquérir les bases méthodologiques et bibliographiques pour l’étude de corpus de mobilier métallique. Outre l’aspect théorique, cette formation s’appuiera sur la collection de mobilier métallique antique issue de la fouille réalisée par Archeodunum à Sainte-Colombe Le Bourg (Resp. : Benjamin Clément). Cette étude de cas pratique permettra d’appréhender les problématiques liées à l’étude de corpus issus de fouilles préventives.

Public : Ce stage de formation est dédié aux étudiants en archéologie

Durée et dates : 35 heures. Du lundi 22 au vendredi 26 octobre 2018.

Lieu : BIBRACTE EPCC – Centre archéologique européen – 58370 Glux-en-Glenne

Responsable : Aurélie Ducreux. Docteur en archéologie, spécialiste de l’instrumentum chez Archeodunum SAS, chercheuse associée au laboratoire ArAr (UMR 5138)

Intervenants :

Effectif maximum : 12 personnes

Conditions pratiques : Hébergement et nourriture pris en charge par Archeodunum SAS

Renseignements et inscriptions : à retourner par courriel à a.ducreux@archeodunum.fr (06 30 08 39 29)

 

Téléchargez la fiche de description du stage

Téléchargez la fiche d’inscription

Téléchargez le programme du stage

Télécharger la plaquette
Télécharger la plaquette
Télécharger la plaquette
En bas : Glaive de type Mayence ; En haut : Pugio de type Dangstetten, découvert dans un coffre en bois de Sainte-Colombe (Ier siècle)
Caisses de mobiliers à étudier

JNA 2018

Dans le cadre des Journées Nationales de l’Archéologie 2018, nous sommes heureux de vous proposer une nouvelle section où vous pourrez retrouver l’ensemble des plaquettes que nous avons réalisé sur une sélection de nos chantier depuis 2010.

Suivez le guide…

Nous vous proposons également de revenir sur une opération de 2014, menée avec Paléotime, qui a notamment permis de mettre au jour un ensemble de parure exceptionnel de l’époque celtique (deuxième âge du Fer)

Retour sur l’opération de La Gloriette à Saint-Aubin (Aube)

Meilleurs voeux pour cette nouvelle année

L’équipe Archeodunum vous présente ses meilleurs voeux pour l’année 2018, qu’elle soit faite de découvertes, de joie et de réussite. Nous vous remercions pour votre confiance.

Bonne année 2017

Archeodunum vous présente ses meilleurs vœux et vous remercie pour votre confiance passée et future.

Coworking à Toulouse

Vous êtes travailleur indépendant, salarié en télétravail, consultant, salarié en déplacement, vous recherchez la souplesse et le partage ? Nous partageons nos bureaux avec vous.

Nous vous proposons :
  • 4 bureaux à partager dans un open-space de 116 m2
  • 1 bureau privatisé meublé pour une personne dans un espace de 19 m2

Vous travaillerez dans un lieu unique, calme, lumineux et contemporain, au sein d’un jardin paysager, avec tous les avantages de la ville.

Nos locaux sont équipés et agencés pour recevoir des personnes à mobilité réduite.

Louez un bureau en toute simplicité, tout est compris :
  •  Internet fibre et wifi
  • Cuisine équipée : lave-vaisselle, micro-onde, frigo, cafetière et bouilloire
  • Café et thé offerts
  • Parking
  • Numérisation de documents formats A4 et A3
  • Massicot
  • Machine à relier (hors fourniture)
  • Electricité, chauffage, ménage
Facilitez votre travail avec nos services sur place à la carte :
  • Salle de réunion
  • Photocopie de documents A4 et A3
  • Reliure de document
  • Affranchissement et envoi tout courrier
  • Accueil et transport depuis bureau via aéroport ou gare
Nous localiser :
  • 8 allée Michel de Montaigne – 31 770 Colomiers
  • Situé à  3 mn de la rocade Arc-en-ciel, au sud-ouest du centre ville de Toulouse
  • Proche de l’aéroport de Blagnac (10 mn en voiture)

N’hésitez pas à nous contacter pour visiter.
Pour réserver, appelez au 05 62 21 57 99, le matin de 9h à 12 h
ou contactez-nous par mail s.gendras@archeodunum.fr

Archeodunum SAS, 10 ans de découvertes archéologiques en France

Le 7 juin 2006 naissait officiellement Archeodunum SAS, société française, sœur d’Archeodunum SA (créée en Suisse en 1987). Depuis cette date c’est une belle aventure humaine et scientifique qui s’est concrétisée par la réalisation de 289 fouilles et études.

Pour marquer cet anniversaire, voici une histoire condensée en 11 images, forcément réductrice de la masse du travail accompli par nos archéologues.

Journées Européennes du Patrimoine

À l’occasion des Journées européennes du patrimoine 2015, Archeodunum réalise deux actions de valorisation autour des opérations archéologiques conduites à Appoigny (Yonne) et à Ancenis (Loire-Atlantique).


CHÂTEAU D’ANCENIS

vue de la façade est du logis Renaissance

vue de la façade est du logis Renaissance

Le logis Renaissance du château d’Ancenis sera inauguré à l’occasion des JEP et sera ouvert au public le samedi 19 septembre de 14h30 à 18h30 et le dimanche 20 septembre de 11h à 12h30 et de 14h à 18h.

Le logis castral a fait l’objet de 2013 à 2015 d’une campagne de réhabilitation qui a concerné tout l’édifice, à la fois sa consolidation et la reprise des ouvertures et sculptures. Ces travaux ont été accompagnés d’une étude archéologique du sous-sol et des élévations réalisées par Archeodunum.

le samedi 19 septembre à 14h30 et à 16h30 Fabien Briand donnera deux courtes conférences de présentations des premiers résultats de ces études.

Pendant toute la durée de l’ouverture au public, une petite exposition dossier synthétisera les découvertes.

Pour plus de renseignements sur les animations et manifestions au château d’Ancenis à l’occasion des JEP : http://www.pays-ancenis-tourisme.fr/

Intérieur du logis Renaissance en cours de fouille

Intérieur du logis Renaissance en cours de fouille

 


APPOIGNY – LES BRIES

Depuis début avril les archéologues du groupement Archeodunum – Paleotime fouillent les 26 hectares du futur Parc d’activité d’Appoigny (entre le hameau des Bries et l’A6). Sous les godets des pelles mécaniques, sous truelles et pinceaux sont mises au jour les traces d’une aventure humaine de plus de 300 000 ans de Neandertal à saint Germain d’Auxerre…

Journée-patrimoine-120x176-bd

Le samedi 19 septembre, de 10h à 16h (interruption de 12h30 à 13h) venez découvrir les dernières actualités des fouilles.

village archéologique - JNA juin 2015

Rencontre avec le public autour des objets. JNA juin 2015

 

Rendez-vous au “village archéologique” où vous pourrez rencontrer archéologues et spécialistes. Ils vous présenteront des objets découverts au cours de la fouille et pourront répondre à vos questions.

Toutes les 20 minutes, départ de visites guidées sur le site sous la conduite d’archéologues (inscription sur place, nombre places limitées). La zone de fouille actuellement dégagée correspond à un établissement rural de la fin de l’époque romaine (IVe siècle). Construits en terre et bois, ces bâtiments sont contemporains des parents du futur saint Germain d’Auxerre (né à Appoigny vers 380 apr. J.-C.)

Le

Le “village archéologique”, à l’occasion des JNA en juin 2015

 

Table ronde: les espaces suburbains en Gaule 22-23 septembre

 Le centre archéologique européen de Bibracte (Glux-en-Glenne), accueillera les 22 et 23 septembre prochain une table ronde organisée par Bertrand Bonaventure (Archeodunum), le Musée de Bibracte et l’UMR 5138 arar. L’intitulé complet est :

Les espaces suburbains en Gaule

Occupations hors les murs à La Tène finale : chronologie, fonction, sociologie

Présentation de la table ronde

Depuis que l’oppidum gaulois a accédé au statut de ville à part entière, les recherches se sont essentiellement concentrées sur les aspects affirmant ce caractère urbain : rempart monumental, concentration des fonctions économiques et politiques, planification urbaine…. Ces travaux ont notamment développé un modèle centré sur la présence physique et symbolique du rempart, qui marque une double limite : limite entre la ville et la campagne, et limite entre le monde des morts et le monde des vivants. L’assimilation du rempart à une forme gauloise du pomœrium italique souligne plus encore cette frontière entre deux mondes.

Or, quelques recherches récentes ont montré que les traces d’occupation, loin de se limiter à l’intérieur de l’enceinte, pouvaient s’étendre plus ou moins largement en dehors de son emprise, sans prendre pour autant un caractère rural. Quelques rares fouilles montrent en effet l’existence de quartiers hors les murs, notamment le long des voies d’accès où s’installent des occupations à caractère souvent artisanal (Gondole, Bibracte, Boviolles…). Ces quartiers hors les murs peuvent parfois se développer sur de très vaste étendues, jusqu’à constituer de véritables agglomérations à part entière mais intimement liées au développement de l’oppidum (Bibracte/Sources de l’Yonne, Corent/Le Bay…). Cette problématique rejoint celle des oppida de Narbonnaise ou des oppida de type Zemplin en Gaule centrale, dont la taille plus modeste a pour corollaire une extension de l’occupation largement au delà de l’emprise des remparts. On peut également évoquer le cas des oppida à enceintes multiples, qui pose le problème de la datation des différents systèmes défensifs et des occupations qu’ils délimitent (Bibracte, Moulay…). Enfin, les premiers cercles d’établissements ruraux situés en périphérie d’oppida permettent d’envisager l’existence d’une organisation spécifique de l’espace rural (Reims, Moulay…).

En complément des journées d’étude organisées par S. Fichtl sur les agglomérations ouvertes, l’objet de cette table ronde est de faire le point sur ces occupations qui gravitent autour des oppida, pour en caractériser précisément la nature et le mode de développement. Plus globalement, il s’agit de travailler sur l’idée de ville et d’urbanité à la fin de l’âge du Fer, en interrogeant les notions de centre et de périphérie, de ville multipolaire ou encore de planification urbaine. L’accent sera mis sur les relations entre les occupations interne et externe de l’oppidum, le lien des faubourgs avec les voies d’accès à l’oppidum, tout en tâchant de comprendre la genèse de ces « faubourgs » et les raisons qui ont nécessité leur rejet à l’extérieur de l’enceinte.

 

Programme provisoire

(version pdf du programme)

Mardi 22 septembre
9 h00 : Accueil
9h15 : B. Bonaventure : Introduction.
9h45 : R. Plana : Le périurbain ancien : état de la question et pistes de recherche.
10h30 : Pause
10h4
5 : P.-Y. Milcent : Les faubourgs de l’agglomération du Ve s. av. J.-C. de Bourges (région Centre).
11h20 : C. Féliu : Faubourg ou acropole : petites fortifications et agglomérations ouvertes de La Tène finale en Gaule.
12h00 : Repas

13h30 : R. Roure , F. Olmer, B. Girard : La question des faubourgs à l’âge du Fer entre Languedoc et Provence. 14h15 : A. Danielisová, Z. Beneš, J. Kysela, G. Pierrevelcin : Les faubourgs des sites enclos en Bohême pendant La Tène Finale.
15h00 : R. Plana, C. Belarte : Le paysage périurbain des oppida ibériques : un bilan de la
recherche récente.
15h45 : Pause
16h
00 : Y. Deberge, M.-C. Kurzaj, R. Lauranson : Occupations de plaine liées à des sites de hauteur : les cas vellaves.
16h30 : Y. Deberge : Gondole : occupations artisanale, funéraire et cultuelle des abords de l’oppidum de Gondole (Ier s.  av. J.-C., Le Cendre, Puy-de-Dôme).
17h15 : B. Bonaventure : Faubourg artisanal et établissement militaire au pied de l’oppidum de Boviolles.
18h00 : Fin de journée

Mercredi 23 septembre
9h00 : A. Vrtel : Activités artisanales dans les faubourgs de l’oppidum de Bratislava.9h45 : S. Carrara, G. Maza, M. Monin : Un oppidum à Lyon ? La question des faubourgs.
10h30 : Pause
10h4
5 : P. Nouvel, J.-L. Flouest, P. Haupt , I. Klenner, F. Nikulka : Les occupations périphériques de Bibracte : faubourg ou agglomérations satellites ?
11h15 : R. Lauranson, M. Poux : Nouvelles données sur l’établissement du Bay (Les Martres-de-Veyre, 63) : un faubourg de l’oppidum de Corent ?
12h00 : Repas

14h00 : M. Karwowski : The La Tène Period settlement complex in Thunau and its environment in the Kamp Valley, Lower Austria.
14h30 : G. Verrier, M. Vaginay : Centres et périphéries, la question de l’organisation de la Toulouse des IIe et Ier s. av. J.-C.
15h15 : Pause
15h3
0 : E. Le Goff : L’oppidum de Moulay et la question des limites de la ville gauloise.
16h15 : S. Bündgen, G. Blancquaert, M. Dessaint, N. Garmond : L’oppidum de Reims hors les murs : un état de la question.
17h00 : S. Fichtl : Synthèse.
17h30 : Fin de journée

 

Nuit du Film d’Archéologie

Le musée de Bibracte propose ce mercredi 12 août la projection nocturne de courts-métrages et films sélectionnés ou primés lors du dernier Festival du Film d’archéologie d’Amiens. De 22h00 à 2h00, sur la terrasse du musée, venez parcourir le temps et l’espace à la découverte de sites étudiés par les archéologues : des cavaliers scythes de Mongolie en passant par les paysans gaulois du pays Arverne,  la Corrèze antique ou encore Domus aurea de l’empereur Néron à Rome…

La soirée sera présentée par David Geoffroy, réalisateur – entre autres – du film “Des Gaulois dans la plaine” coproduit avec Archeodunum.

Ce long métrage de 52 minutes  montre une “ferme indigène” du IIe siècle avant notre ère mise au jour à l’occasion d’une fouille préventive à Riom (Puy-de-Dôme). Comparables à d’autres établissements contemporains de la première “capitale” du peuple arverne (l’agglomération gauloise d’Aulnat-Gandaillat), ces sites témoignent d’une organisation du territoire commune à  toute la Gaule.
Peu à  peu, c’est toute l’organisation de l’occupation gauloise de la plaine de la Limagne d’Auvergne, qui se dévoile…

Pour en savoir plus sur l’organisation et le programme la soirée : le site du musée de Bibracte

Le film “Des Gaulois dans la plaine” est disponible en DVD sur le site de Court-Jus productions

Les archéologues à la rencontre du public

Journées portes ouvertes le 20 juin pour les Journées Nationales de l’Archéologie :

– sur le chantier d’Anse “Dame Blanche” (69). Visite guidée sur les vestiges d’une villa antique et d’un habitat médiéval. Par l’équipe de fouille du chantier. Rue des Trois Châtels à Anse, de 10h à 12h et de 14h à 17h, entrée libre.

– sur la fouille d’Appoigny “Les Bries” (79). Visites guidées avec présentation de l’occupation Paléolithique. “Village archéologique”: stand avec rencontre d’archéologues spécialistes et présentation d’objets. de 10h à 16h, entrée libre.