Table ronde: les espaces suburbains en Gaule 22-23 septembre

 Le centre archéologique européen de Bibracte (Glux-en-Glenne), accueillera les 22 et 23 septembre prochain une table ronde organisée par Bertrand Bonaventure (Archeodunum), le Musée de Bibracte et l’UMR 5138 arar. L’intitulé complet est :

Les espaces suburbains en Gaule

Occupations hors les murs à La Tène finale : chronologie, fonction, sociologie

Présentation de la table ronde

Depuis que l’oppidum gaulois a accédé au statut de ville à part entière, les recherches se sont essentiellement concentrées sur les aspects affirmant ce caractère urbain : rempart monumental, concentration des fonctions économiques et politiques, planification urbaine…. Ces travaux ont notamment développé un modèle centré sur la présence physique et symbolique du rempart, qui marque une double limite : limite entre la ville et la campagne, et limite entre le monde des morts et le monde des vivants. L’assimilation du rempart à une forme gauloise du pomœrium italique souligne plus encore cette frontière entre deux mondes.

Or, quelques recherches récentes ont montré que les traces d’occupation, loin de se limiter à l’intérieur de l’enceinte, pouvaient s’étendre plus ou moins largement en dehors de son emprise, sans prendre pour autant un caractère rural. Quelques rares fouilles montrent en effet l’existence de quartiers hors les murs, notamment le long des voies d’accès où s’installent des occupations à caractère souvent artisanal (Gondole, Bibracte, Boviolles…). Ces quartiers hors les murs peuvent parfois se développer sur de très vaste étendues, jusqu’à constituer de véritables agglomérations à part entière mais intimement liées au développement de l’oppidum (Bibracte/Sources de l’Yonne, Corent/Le Bay…). Cette problématique rejoint celle des oppida de Narbonnaise ou des oppida de type Zemplin en Gaule centrale, dont la taille plus modeste a pour corollaire une extension de l’occupation largement au delà de l’emprise des remparts. On peut également évoquer le cas des oppida à enceintes multiples, qui pose le problème de la datation des différents systèmes défensifs et des occupations qu’ils délimitent (Bibracte, Moulay…). Enfin, les premiers cercles d’établissements ruraux situés en périphérie d’oppida permettent d’envisager l’existence d’une organisation spécifique de l’espace rural (Reims, Moulay…).

En complément des journées d’étude organisées par S. Fichtl sur les agglomérations ouvertes, l’objet de cette table ronde est de faire le point sur ces occupations qui gravitent autour des oppida, pour en caractériser précisément la nature et le mode de développement. Plus globalement, il s’agit de travailler sur l’idée de ville et d’urbanité à la fin de l’âge du Fer, en interrogeant les notions de centre et de périphérie, de ville multipolaire ou encore de planification urbaine. L’accent sera mis sur les relations entre les occupations interne et externe de l’oppidum, le lien des faubourgs avec les voies d’accès à l’oppidum, tout en tâchant de comprendre la genèse de ces « faubourgs » et les raisons qui ont nécessité leur rejet à l’extérieur de l’enceinte.

 

Programme provisoire

(version pdf du programme)

Mardi 22 septembre
9 h00 : Accueil
9h15 : B. Bonaventure : Introduction.
9h45 : R. Plana : Le périurbain ancien : état de la question et pistes de recherche.
10h30 : Pause
10h4
5 : P.-Y. Milcent : Les faubourgs de l’agglomération du Ve s. av. J.-C. de Bourges (région Centre).
11h20 : C. Féliu : Faubourg ou acropole : petites fortifications et agglomérations ouvertes de La Tène finale en Gaule.
12h00 : Repas

13h30 : R. Roure , F. Olmer, B. Girard : La question des faubourgs à l’âge du Fer entre Languedoc et Provence. 14h15 : A. Danielisová, Z. Beneš, J. Kysela, G. Pierrevelcin : Les faubourgs des sites enclos en Bohême pendant La Tène Finale.
15h00 : R. Plana, C. Belarte : Le paysage périurbain des oppida ibériques : un bilan de la
recherche récente.
15h45 : Pause
16h
00 : Y. Deberge, M.-C. Kurzaj, R. Lauranson : Occupations de plaine liées à des sites de hauteur : les cas vellaves.
16h30 : Y. Deberge : Gondole : occupations artisanale, funéraire et cultuelle des abords de l’oppidum de Gondole (Ier s.  av. J.-C., Le Cendre, Puy-de-Dôme).
17h15 : B. Bonaventure : Faubourg artisanal et établissement militaire au pied de l’oppidum de Boviolles.
18h00 : Fin de journée

Mercredi 23 septembre
9h00 : A. Vrtel : Activités artisanales dans les faubourgs de l’oppidum de Bratislava.9h45 : S. Carrara, G. Maza, M. Monin : Un oppidum à Lyon ? La question des faubourgs.
10h30 : Pause
10h4
5 : P. Nouvel, J.-L. Flouest, P. Haupt , I. Klenner, F. Nikulka : Les occupations périphériques de Bibracte : faubourg ou agglomérations satellites ?
11h15 : R. Lauranson, M. Poux : Nouvelles données sur l’établissement du Bay (Les Martres-de-Veyre, 63) : un faubourg de l’oppidum de Corent ?
12h00 : Repas

14h00 : M. Karwowski : The La Tène Period settlement complex in Thunau and its environment in the Kamp Valley, Lower Austria.
14h30 : G. Verrier, M. Vaginay : Centres et périphéries, la question de l’organisation de la Toulouse des IIe et Ier s. av. J.-C.
15h15 : Pause
15h3
0 : E. Le Goff : L’oppidum de Moulay et la question des limites de la ville gauloise.
16h15 : S. Bündgen, G. Blancquaert, M. Dessaint, N. Garmond : L’oppidum de Reims hors les murs : un état de la question.
17h00 : S. Fichtl : Synthèse.
17h30 : Fin de journée