Notice_site

Lausanne - La Tuilière


L’intervention au sud de la parcelle 2396 a permis de mettre au jour un nouveau site d’habitat du Bronze final et a livré des traces d’activité humaine sporadique au Bronze ancien, à La Tène moyenne, au Moyen-Age central, et aux époques moderne et contemporaine avec un hiatus pour la période romaine. 

Les vestiges les plus importants sont ceux d’une occupation datée du Bronze final HaA2-HaB, soit entre 1100 et 800 av. J.-C. Ils se présentent sous la forme d’un épandage de tessons et de pierres étalé sur une bande de 20 x 54 m. La répartition et le taux de fragmentation de la céramique, la typologie des récipients et la présence de deux potentiels foyers (St31, St33) permettent d’envisager l’existence d’un habitat constitué de plusieurs bâtiments situés de part et d’autre d’une zone de rejet. L’absence de structures nettes ne permet toutefois pas d’en préciser l’agencement. Cet habitat s’installe sur une surface qui a déjà connu plusieurs campagnes de défrichage, dont témoignent de nombreux chablis brûlés. La datation de deux de ces structures, par radiocarbone, montre que cette activité se manifeste déjà à partir du Bonze ancien (BzA1) (St35), mais qu’elle existe aussi au Bronze récent (BzD) (St34).

A La Tène moyenne ou finale, une exploitation agricole a vraisemblablement eu lieu. Des activités de labour sont attestées par un soc d’araire, daté typologiquement entre 250 et 30 av. J.-C.

Le Moyen-Age central n’a livré aucun mobilier, mais une activité durant cette période est attestée par plusieurs foyers datés par 14C entre le 11e et le 13e s. (St21, St23).

L’époque moderne se manifeste par la construction d’un vaste réseau de drainage. Les aménagements les plus anciens, construits avec des tuiles «moulées à l’allemande», pourraient être mis en place dès le 16e siècle (St1, St4, St22). Cette période est également représentée par deux boucles de chaussure, ainsi que par une pièce de monnaie savoyarde.

Enfin, les vestiges de l’époque contemporaine, des fosses dont les limites sont constituées de matériaux architecturaux portant des traces de forte chaleur (St7, St9) peuvent être compris à la lumière du toponyme « La Tuilière» qui indique que la surface a été exploitée pour la fabrication de tuiles dès le début du 19e siècle. 


Commune : Lausanne

Adresse/lieu-dit : La Tuilière

Département/Canton : Vaud

Année de fouille : 2017

Période principale d'occupation : Age du Bronze

Autres périodes représentées : Age du Fer,Moyen Âge,Période moderne,Epoque contemporaine

Responsable d'opération : STEUDLER Alain

Aménageur : Ville de Lausanne

Type de chantier : Sédimentaire (Fouille préventive)