Notice_site

Féchy - Ancien collège


À la suite du diagnostic archéologique réalisé en août 2018, les travaux archéologiques ont démarré le 29 octobre 2018. Les fouilles ont permis de mettre en évidence les vestiges d’un ancien bâtiment maçonné, parallèle à l’église actuelle. Déjà partiellement reconnu lors des fouilles effectuées en 2003, à l’occasion de l’assainissement des façades de l’église actuelle, son emprise a pu être précisée.

Il s’agit d’un bâtiment rectangulaire d’environ 9,75 x 5,90 m hors-œuvre, de même orientation (SE-NO) que l’église actuelle. Le mur nord-est de cette dernière est fondé sur le mur sud-ouest de cet ancien bâtiment, ce qui pourrait indiquer qu’il s’agit d’un édifice plus ancien, peut-être une première église. Une autre fonction est également possible, car son existence est encore attestée sur les plans cadastraux de 1728, où il est signalé comme grange/étable.

À l’origine, il devait s’agir d’un bâtiment semi-excavé puisque son niveau de sol, constitué de gros galets (15-20 cm) bien agencés et liés à l’argile, se situe environ 1 m plus bas que le niveau de la moraine. Ce sol n’a pas pu être mis en évidence lors des fouilles puisqu’il est situé plus bas que la cote de terrassement du projet. Il a néanmoins pu être observé lors des sondages de diagnostic. L’entrée de ce premier édifice ne devait probablement pas s’effectuer du côté nord-ouest, à l’instar de l’église actuelle, puisqu’aucune entrée a été mise en évidence le long de cette façade.

Cet ancien bâtiment a probablement été partiellement détruit lors de la désaffectation du cimetière en 1831-1832, puisqu’il n’apparait plus sur le plan cadastral de 1836-1837.

Son mur de fermeture nord-ouest est encore bien conservé sur environ 1,70 m de hauteur et présente du crépi contre sa paroi interne, datant d’une réfection plus récente.

D’après le rapport des fouilles archéologiques de 2003, la première phase de construction de l’église actuelle est à situer entre le 12e et le 13e siècle selon des critères architecturaux, qui mériteront d’être consolidés. Le premier édifice pourrait donc avoir été édifiée autour du 11e -12e siècle, ce qui correspond aux datations 14C des tombes plus anciennes ainsi qu’au premières mentions de l’église Saint-Sulpice.

Le cimetière se développe autour de l’église, notamment au nord-ouest en concordance avec la parcelle de cimetière figurée sur le plan de 1728, bien que cinq tombes, probablement du 12-13e siècle, se trouvent en dehors de cette parcelle. Aucune tombe n’a été mise au jour à l’intérieur de l’édifice mis au jour lors des fouilles.

La densité des inhumations est très élevée, mais les sépultures sont rarement complètes. Elles sont souvent recoupées par l’installation des nouvelles tombes, ainsi que par les aménagements plus récents.

Deux orientations principales ont été mises en évidence: tête vers le nord-est à l’instar de l’orientation de l’église, ou tête vers le sud-ouest, perpendiculairement à l’église.

Le mobilier associé aux tombes, notamment de nombreuses épingles à tête enroulée en bronze, les clous de cercueil ainsi que quelques restes de fibres de bois, laissent présumer que les dépouilles étaient entourées d’un linceul puis inhumées dans un cercueil en bois. Les données archéothanatologiques semblent confirmer l’inhumation en espace vide.

Le cimetière est peut-être en fonction depuis le 11e-12e siècle et désaffecté au début du 19e siècle.


Commune : Féchy

Adresse/lieu-dit : Ancien collège

Département/Canton : Vaud

Année de fouille : 2018

Période principale d'occupation : Moyen Âge

Autres périodes représentées : Période moderne,Epoque contemporaine

Responsable d'opération : BOLLIGER Sandro

Aménageur : Commune de Féchy

Type de chantier : Sédimentaire (Fouille préventive)