Notice_site

Doussard - Route de Lathuile et route de Marceau - Lieu-dit Aux Guinettes


Cette opération archéologique s’est déroulée dans le cadre d’un projet d’aménagement de lotissements sur la commune de Doussard, à 20 km au sud de d’Annecy. Le diagnostic préalable réalisé sous la direction scientifique de Mahaut Digan entre le 15 et le 25 mai 2018 (Digan 2018) avait mis en évidence la présence d’une occupation antique de la fin du Ier – début du IIe siècle apr. J.-C., ainsi que des traces éparses de mobilier attestant d’une continuité probable de l’occupation entre la fin du IIe et le IIIe siècle. apr. J.-C.
L’emprise prescrite est localisée dans le centre de la commune, et concerne une surface totale de 4700 m², divisée en deux zones, l’une au sud-est (secteur 2), l’autre au nord (secteur 1). Elle est encadrée par des lotissements à l’est, un immeuble d’habitation au nord, des prairies à l’ouest et par la route de Lathuile au Sud.
Les plus anciens indices d’occupations remontent au changement d’ère voire à l’époque tibérienne. Aucune structure n’a pu être rattachée à cette période et seuls des éléments mobiliers résiduels permettent d’en attester.
Dans le secteur 1, la première phase, datable de la seconde moitié du Ier et du début du IIe siècle apr. J.-C., est matérialisée par quelques fosses et trous de poteaux livrant du mobilier caractéristique de cette période. On note également la présence d’un probable lambeau de niveau de circulation. Le secteur 2 livre quant à lui quatre crémations alignées sur un axe nord-ouest/sud-est, dont deux n’ont fourni aucun mobilier.
La seconde phase est uniquement présente en secteur 1. Elle est tout d’abord matérialisée par un lot mobilier conséquent, daté entre la fin du IIe siècle et le début du IVe siècle. Elle est également marquée au sol par quatre fosses, dont le fonctionnement de deux d’entre elles a été calibré par analyses 14C entre le second quart du IVe et du Ve siècle. Une des quatre fosses a livré une conséquente quantité de battitures et de scories suggérant une activité métallurgique.
Entre cette phase et la suivante se met en place un important remblai hétérogène mêlant des galets et du mobilier allant du Ier au début du IVe apr. J.-C., recouvrant ainsi les structures de la phase précédente.
La dernière phase correspond au haut Moyen Âge, plus particulièrement une période comprise entre la seconde moitié du VIe et du VIIe siècle apr. J.-C. Les analyses 14C nous ont permis de mettre en avant cette période faute de mobilier. Le remblai a servi de base à l’installation de plusieurs bâtiments et structures, sans pour autant pouvoir déterminer si sa mise en œuvre est contemporaine des aménagements documentés. Au nord du secteur 1, un bâtiment dévolu à l’habitation affecte un plan en « L » inversé sur une surface totale de 156 m² et dont seules les fondations ainsi qu’un radier de sol ont été conservés. Le bâtiment se compose d’un ensemble (ENS0000) de forme rectangulaire de 12,20 m de longueur pour 7,90 m de largeur, sans aucune division ou structures internes. Il est complété d’un second ensemble (ENS0001) de 8,00 m de long et 7,55 m de large, agrémenté quant à lui de plusieurs espaces matérialisés par des cloisons et un radier en galets. Cet ensemble est marqué par la découverte d’une sépulture alto médiévale précédent les niveaux d’installation de l’édifice. Le sud du secteur 1 accueille également quatre potentiels bâtiments sur poteaux porteurs, dont deux sur six de même dimensions (structures de stockages probablement) et deux sur cinq poteaux, dont un est désaxé par rapport au plan quadrangulaire (stockage ?). Le bâtiment le plus à l’est, établit sur un niveau damé, n’a pu être dégagé que sur une moitié. L’espace vide situé entre les quatre bâtiments a livré quatre foyers semi-excavés (Fig. D), dont trois fournissent des datations 14C centrées entre la seconde moitié du VIe et le second tiers du VIIe siècle apr. J.-C. Le secteur 2 ne fournit aucun vestige rattachable à cette période.
Les dernières traces d’occupation correspondent à deux structures modernes ou contemporaines installées en secteur 2, ainsi que deux restes de foyers des années 1980-1990 au nord du secteur 1.


Commune : Doussard

Adresse/lieu-dit : Route de Lathuile et route de Marceau - Lieu-dit Aux Guinettes

Département/Canton : Haute-Savoie

Année de fouille : 2019

Période principale d'occupation : Antiquité

Autres périodes représentées : Moyen Âge

Responsable d'opération : JAVELLE Jonathan

Aménageur : Cogedim

Raison de l'intervention : Construction de logements/projet immobilier

Type de chantier : Sédimentaire (Fouille préventive)