Notice_site

Lens - Pramounir


Réalisée en préalable à la construction d’un petit immeuble sur le flanc d’une légère colline, la fouille de la parcelle 3454 de la commune de Lens a donné lieu malgré une superficie restreinte à la mise au jour, selon un examen préliminaire, d’au moins trois occupations de périodes distinctes.

Une première est matérialisée par une structure empierrée linéaire prise dans une couche sédimentaire charbonneuse et rubéfiée contenant des tessons de céramiques et de rares éclats lithiques (silex, cristal de roche). Elle est datée par plusieurs éléments céramiques caractéristiques du Néolithique final. Située au centre d’une dépression encadrée par la colline d’un côté et par la remontée du substrat schisteux de l’autre, il pourrait s’agir du reliquat d’un élément structurant (mur de terrasse, parcellaire) détruit ou récupéré.

L’état suivant est caractérisé tout d’abord par la présence d’un grand mur en pierre sèche traversant d’ouest en est toute la surface d’investigation. Des empreintes de substructions en bois ont pu être observées ponctuellement le long de son tracé. Sa position au plus près du versant de la colline évoque là aussi la fonction de mur de terrasse. Tout de suite au nord de ce mur un ensemble regroupant un cailloutis encadré de deux solins et accompagné d’un foyer à pierres chauffées semble correspondre à une unité d’habitation. On note aussi la présence de trois foyers en fosse sans autre structure associée. Ces différents éléments participent d’une d’occupation attribuable sans plus de précision à la protohistoire, sur la base de restes céramiques. 

Enfin le dernier état associe deux niveaux de circulation successifs et un espace funéraire situé de part et d’autre de l’axe viaire. Ce dernier est composé dans son premier état d’un agencement dense et soigné de galets et de cailloux anguleux de petits modules. Le second état se résume quant à lui à un assainissement sommaire du terrain via des recharges de graviers, blocs et galets. Un aménagement de dalle, dont la fonction n’a pas encore été déterminée, est contemporain de ce dernier niveau de circulation. D’axe est-ouest, cette voie devait permettre d’accéder au sommet de la colline à la faveur d’une pente douce se développant sur sa bordure nord-est.

La découverte principale de cette intervention réside dans la présence d’un petit espace funéraire qui comprend six fosses de rejet de crémation. Ces structures contiennent les restes récupérés sur le bûcher lors d’une crémation, ainsi que parfois les offrandes liées à ce rite. Elles livrent des ossements brûlés, des fragments de céramique et des objets métalliques fondus. L’une d’entre elles contient un récipient céramique complet faisant office d’urne. 

S’ajoute enfin à cela plusieurs trous de poteaux, témoignant de la présence de bâtiments à architecture en matériaux périssables. 

L’ensemble de ces vestiges est attribuable sur la base du matériel recueilli à la fin de la période gallo-romaine et le tout début du Moyen Age, vraisemblablement entre les 4ème et 6ème siècles de notre ère. 



Commune : Lens

Adresse/lieu-dit : Pramounir

Département/Canton : Valais

Année de fouille : 2019

Période principale d'occupation : Néolithique,Age du Bronze,Age du Fer,Antiquité

Autres périodes représentées : Moyen Âge

Responsable d'opération : MILLET Morgan

Aménageur : Particulier

Raison de l'intervention : Projet immobilier

Type de chantier : Sédimentaire (Fouille préventive)