Notice_site

Nyon - Les Basiliques - Rue du Vieux-Marché


Les Basiliques de Nyon

L’étude des structures et du mobilier découvert dans le périmètre des deux basiliques a apporté de nombreuses précisions relatives au développement de la partie publique du forum de Nyon.

En premier lieu, elle a permis de distinguer pour la première fois une occupation (phase 1) qu’il est possible de corréler, d’un point de vue chronologique, à la fondation de la colonie césarienne, datée vers 45/44 av. J.-C. Les fouilles menées dans l’area sacra avaient également livré du mobilier précoce, mais celui-ci était mélangé avec de la céramique remontant aux deux dernières décennies avant notre ère. Malheureusement les rares structures attribuables à cette phase ne permettent pas de déterminer la nature de cette occupation.

La deuxième phase, datée entre 30 av. J.-C. et le changement d’ère, est probablement antérieure à la construction de la 1ère basilique. Les structures en terre et bois qui lui sont associées laissent présager l’existence d’un habitat. Toutefois en raison de l’exiguïté des surfaces ouvertes, ces aménagements ne dessinent pas de plan cohérent.

En ce qui concerne le centre monumental, on voit se succéder deux plans urbanistiques. Nous ne connaissons que peu de choses du premier forum, si ce n’est la basilique à deux nefs construite à la fin du règne d’Auguste, voire au début de celui de Tibère (phase 3). Cet édifice et l’aire publique bordé de boutiques et de portiques ne paraît pas avoir fonctionné, dans un premier temps du moins, avec l’area sacra, puisque la construction du cryptoportique de cette dernière a été datée de l’époque tibéro-claudienne. En revanche, la mise en oeuvre du complexe thermal situé au nord de l’aire sacrée est probablement contemporaine de celle de la première basilique.

Le second programme édilitaire voit l’agrandissement du forum avec dans un premier temps des travaux réalisés dans l’area sacra dans le courant du deuxième tiers du 1er siècle de notre ère, avec l’érection du cryptoportique en pi surmonté d’un portique. A peu près à la même époque, vers le milieu du 1er s. ap. J.-C. environ, on démantèle la première basilique, le cryptoportique de ce monument est remblayé (phase 4) afin d’ériger la seconde basilique (phase 5); le dallage de l’area publica est refait et l’on construit un macellum, situé au nord de l’area sacra.

Si le schéma général présenté ci-dessus permet d’envisager un scénario plausible quant à la succession des travaux entrepris dans le centre monumental nyonnais, quelques points d’ombre subsistent tout de même. A titre d’exemple, on mentionnera qu’il ne nous a pas été possible de préciser si le portique nord de la seconde basilique a fait l’objet d’un réhaussement, comme postulé par J. Morel. Néanmoins la datation de la mosaïque dite d’«Artémis » (fin 2e-début 3e s. ap. J.-C.) témoigne d’une réfection de cette galerie. De même, l’abandon de la seconde basilique n’a pu être datée, faute de marqueurs chronologiques. Toutefois une partie des bâtiments publics de la colonie de Nyon, probablement touchée par la crise de la fin du 3e s. de notre ère, paraissent avoir été démantelés et certains blocs de ces monuments ont été récupérés, notamment pour la construction de l’enceinte de Genève au Bas-Empire. La ville ne semble pas pour autant avoir été désertée puisque de nombreuses monnaies du 4e siècle ont été découvertes à Nyon.  

Un autre indice en faveur d’une continuité de l’occupation du site est la mise au jour de plusieurs tombes à proximité du forum datées entre le 5e et le 8e s. Les emplacements funéraires ne se répartissent toutefois pas sur l’ensemble de l’ancienne cité: la partie centrale est en effet libre de sépultures. En se référant à l’emplacement des nécropoles et des deux églises, situées de part et d’autre de la place publique, il est permis de supposer que l’habitat du Bas-Empire et du haut Moyen-Âge s’est concentré dans l’espace du forum. Quelques fragments de céramiques paléochrétiennes ont d’ailleurs été découverts dans le cryptoportique de l’area sacra.


Commune : Nyon

Adresse/lieu-dit : Les Basiliques - Rue du Vieux-Marché

Département/Canton : Vaud

Année de fouille : 1991

Période principale d'occupation : Antiquité

Responsable d'opération : HENNY Christophe

Aménageur : Ville de Nyon

Raison de l'intervention : Extension du musée, mise en séparatif des eaux claires et usées

Type de chantier : Sédimentaire (Fouille préventive)