Notice_site

Saint-Quentin-Fallavier - Chateau de Fallavier


La commune de Saint-Quentin Fallavier est propriétaire du château de Fallavier depuis 1992. Afin de préserver et de mettre en valeur ce patrimoine architectural, elle a entrepris une série de restaurations sur différents éléments du château. En début d’année 2011, elle décide de restaurer un pan de la courtine orientale, à environ 25 m du donjon, qui était en partie détruit. Cet effondrement a eu pour effet de révéler ce qui semblait être un parement au sein de la maçonnerie, parallèle à l’axe du mur. Cette partie de la courtine est encadrée, au sud et au nord, par deux pans déjà remontés. Ces restaurations masquant les maçonneries médiévales, il a été décidé de réaliser une étude du bâti en amont de ces travaux afin de documenter et d’analyser les éléments encore visibles de la courtine médiévale. Après étude des données recueillies, il est apparu que la courtine actuelle était moins épaisse à l’origine.
Un premier mur d’enceinte (UM 2) a été construit, formant une série d’angles obtus en plan pour suivre le relief de la colline. Ce mur est maçonné, avec des assises régulières formées par des moellons calcaires équarris liés par un mortier compact dégradé en surface, mais conservé en profondeur. Un deuxième mur (UM 1) a ensuite été accolé à ce premier sur le côté ouest, c'est-à-dire contre le parement intérieur de la courtine et donc côté intérieur de la basse-cour. Le deuXIème mur présente un effet de paroi côté est, avec des moellons relativement bien assisés, reprenant l’alignement vertical de la maçonnerie d’origine. Cet effet de paroi n’est donc pas un parement, mais le blocage du deuxième mur, accolé à un mur préexistant. Ceci explique pourquoi ce parement est moins bien assisé, avec des blocs plus grossiers et irréguliers que pour le premier mur. Grâce à un vestige de maçonnerie dépassant de la zone restaurée au sud de la zone étudiée, on peut aussi indiquer que le deuxième mur forme les mêmes angles que le premier (au moins au sud) suivant le contour de la colline en plan. En revanche, sans sondages au sol, il n’est pas possible de déterminer si ce deuxième mur avait pour seule fonction d’épaissir la courtine ou s’il s’agit du mur oriental d’un ou plusieurs bâtiments construits dans la basse-cour et accolés à la courtine.


Commune : Saint-Quentin-Fallavier

Adresse/lieu-dit : Chateau de Fallavier

Département/Canton : Isère

Année de fouille : 2011

Période principale d'occupation : Moyen-Age,Période moderne

Responsable d'opération : Alexandre PIOGER

Aménageur : Commune de Saint-Quentin Fallavier

Raison de l'intervention : Restauration/Réhabilitation d'un bâtiment historique