Notice_site

Chartres - 38 rue Pierre Brossolette


Une opération de fouille archéologique a été prescrite sur un site antique situé sur la commune de Chartres (Eure et Loir), au 38 ru Pierre Brossolette, 41b rue du Docteur Maunoury. L’emprise a concerné une surface de 4093 m², dont 2000 étaient déjà excavés par la démolition de sous-sols existants ; seuls 2093 m² ont donc été ouverts.

Cette opération aura permis de caractériser l’occupation de ce secteur de la période augustéenne jusqu’au IVe s. ap. J.-C., le long du fossé secondaire de l’enceinte du Haut-Empire.

Une occupation sporadique avec des traces d’artisanat lié à la forgerie à l’époque augustéenne et les premières traces de circulation dès Tibère ont d'abord été repérées.

Puis vers le milieu du Ier s. ap. J.-C., l’espace est structuré avec la construction d’une voie et ses caniveaux, un mur de portique (ou soutien) et au moins un trottoir.
L’orientation de cette voie diffère du quadrillage urbain connu sur la ville.  En effet, l’orientation est en général de 45° par rapport aux points cardinaux, alors que sur ce chantier, la voie est orientée entre -18° et -16 ° ouest. Cette orientation est inédite pour le secteur et ne semble pas se retrouver sur le reste de la ville. Elle pourrait être due à une contrainte environnementale. Le fossé  doublant le fossé à talus massif du Haut-Empire a été localisé à proximité immédiate de la fouille , le tracé de la voie a donc peut-être été adapté à celui-ci. A cette période, les premières traces d’habitat apparaissent au sud et en bord de rue. Il s’agit essentiellement de vestiges de celliers creusés dans le terrain naturel. En cœur et en fond d’îlot, ce sont essentiellement des puits et des fosses qui sont présentes.

A l’époque flavienne voire au début du IIe s., la voie est rétrécie et les premières caves maçonnées apparaissent, toujours en bord de voie et côté sud. Au nord, des celliers sont visibles ainsi qu’un autre niveau de circulation ou cour qui semble donner un accès au cœur de l’îlot.

Au milieu du IIe s., l’habitat se déplace et se développe au nord de la voie avec l’apparition de deux caves maçonnées et de deux celliers, toujours en bordure de celle-ci. Au sud, ce sont essentiellement des puits et des fosses de très grandes dimensions qui sont présentes.
La découverte d’entraves au fond d’une des caves pose question.

Le secteur semble abandonné très largement dès la fin du IIe s. voire début du IIIe s. ap. J.-C.. Après cette période seules quelques fosses sont installées de façon sporadique. L’abandon définitif du secteur semble se faire à la fin du IVe s. ap. J.-C.


Commune : Chartres

Adresse/lieu-dit : 38 rue Pierre Brossolette

Département/Canton : Eure-et-Loire

Année de fouille : 2015

Période principale d'occupation : Antiquité

Autres périodes représentées : Moyen-Age

Responsable d'opération : Mélanie LEFILS

Aménageur : Groupe interpromotion

Raison de l'intervention : Construction de logements/projet immobilier