Notice_site

Saint-Laurent-la-Conche - Bel-Air


Le lieu-dit «Bel-Air» à Saint-Laurent-la-Conche (Loire), est délimité par deux petits cours d’eau. Il est situé sur la rive est de la Loire et couvre environ 17,5 ha. L’inventaire des découvertes anciennes sur les deux communes voisines est marqué par la présence de plusieurs éléments du domaine funéraire gallo-romain.
Ce lieu-dit et les terrains situés plus au sud (pour certains sur la commune de Marclopt), ont vu se réaliser, à partir de 1997, toute une série de campagnes de diagnostic, qui ont révélé une occupation de l’âge du Bronze et du Moyen Age. Une partie de ces terrains a été fouillée en 2002 sous la direction de Vincent Georges (INRAP). Une autre campagne de diagnostic fut réalisée en 2003 par le même archéologue. Elle concernait une superficie de 4,7 ha. La découverte d’une tombe à char, datant de la fin du IIe s. av. J.-C., a constitué une surprise. La tombe fut fouillée immédiatement dans le cadre du diagnostic.
La zone soumise à la prescription de fouille archéologique correspond à une surface rectangulaire de 65 m x 175 m (soit 1,1 ha). La fouille a eu lieu en mars et avril 2008.
La partie sud du site est occupée par les dépôts de sable et d’argile d’un paléochenal, qui s’est comblé entre l’âge du Bronze et la période gallo-romaine. Les principales structures archéologiques s’articulent en bordure nord de la zone du paléochenal. Quatre enclos fossoyés rectangulaires, dont le plus grand contenait la tombe à char fouillée en 2003, forment un groupe cohérent en plan. Trois d’entre eux ne contenaient pas de sépultures, mais les comblements des fossés ont livré des os brûlés en petite quantité, appartenant a plusieurs individus. Le caractère funéraire de ces enclos semble donc être assuré. Le fossé de l’enclos qui a livré la tombe à char ne contenait quasiment pas de mobilier archéologique. Par contre, des tessons d’amphores italiques étaient présents dans deux des autres enclos, en association avec de la céramique campanienne. Ces éléments permettent une datation de ces enclos dans la deuxième moitié du IIe siècle av. J.-C. et dans la première moitié du Ier siècle av. J.-C. Un autre lot d’amphores brisées a été découvert dans une petite fosse, située 10 mètres à l’ouest des enclos. Datant du milieu du Ier siècle av. J.-C., cet ensemble, probablement de caractère votif, témoigne de la pérennité de la vocation funéraire du site. On a retrouvé en quatre endroits des tegulae gallo-romaines que l’on identifie à des restes de sépultures de petits enfants ou de nourrissons, dont les ossements ont disparu entièrement dans le sol très acide.
En définitive, on peut considérer que la tombe à char, fouillée en 2003, constitue l’élément fondateur d’un petit cimetière d’une famille de l’aristocratie gauloise locale.


Commune : Saint-Laurent-la-Conche

Adresse/lieu-dit : Bel-Air

Département/Canton : Loire

Année de fouille : 2008

Période principale d'occupation : Age du Fer

Autres périodes représentées : Age du Bronze,Antiquité

Responsable d'opération : Peter JUD

Aménageur : Carrières Thomas

Raison de l'intervention : Aménagement de carrière

Référence bibliographique : Moreau, Jud 2014 : MOREAU C., JUD P. « Une structure fossoyée de la fin du N.M.B. à Saint-Laurent-la-Conche (Loire) », in VERJUS C., LOUBOUTIN C. (dir.), Zones de production et organisation des territoires au Néolithique. Espaces exploités, occupés, parcourus, 30e Colloque Interrégional sur le Néolithique (Tours, 7-9 octobre 2011), suppl. à la Revue Archéologique du Centre de la France, 51.