Notice_site

Mably - ZA Demi-Lieue


Le site de la Demi-Lieue Nord à Mably, dans la Loire, a été exploré sur une surface de 10 650 m² à l’automne 2018. Il est situé dans la plaine du roannais, bassin alluvial ceint respectivement à l’est et à l’ouest par les monts du Beaujolais et ceux de la Madeleine, au sud par le seuil volcanique de Neulise et son voisin calcaire, au nord, dans le Brionnais. Plus localement, l’opération a été réalisée sur les coteaux septentrionaux de l’Oudan, un petit cours d’eau qui se jette dans la Loire quelques 4 km plus à l’est. Le substrat est une formation oligocène argileuse fracturée et comblée par des nappes de sables.


La fouille a révélé une occupation diachronique qui s’étend du Ier jusqu’au XIIe siècle. La première, du Haut-Empire, est située en bordure orientale de l’emprise. Elle est caractérisée par un fond de cabane rectangulaire, un puits et deux fosses. De multiples fossés à proximité semblent définir un enclos semi-circulaire et de possible espaces de circulation, sans que nous puissions affirmer la contemporanéité entre ces éléments.


L’époque médiévale est surtout représentée au centre du site par un ensemble de 19 structures dont la datation couvre la période entre le VIe et le XIIe siècle d’après l’étude céramologique. Des analyses radiocarbone ont permis de préciser la chronologie de plusieurs d’entre elles, de même que d’envisager un comblement mérovingien pour un 20e élément. La plupart d’entre elles sont très arasées et ne sont conservées que sur une dizaine, voire une vingtaine de centimètres d’épaisseur. La faible densité de vestiges dans le quart sud-ouest de l’aire excavée est d’ailleurs probablement due à la topographie qui marque une rupture dans la partie médiane du terrain pour adopter une pente plus raide, de l’ordre de 8 %.
Un bâtiment excavé de 5 m de long par 4,35 m de large (21,75 m²) et d’une profondeur conservée de 1,40 m environ a été identifiée le long de la bordure méridionale de l’emprise de fouille. Sa datation est encore vague, du fait de l’absence d’éléments représentatifs dans les formes livrées. Cette lacune ne permet qu’une association aux 2e ou 3e services définis par Alban Horry et associé aux VI-XIIe siècles. Une fosse circulaire dotée de deux excroissances également rondes pourrait avoir servi de puisard afin d’alimenter en eau de probables structures mal caractérisées aux alentours. Parmi elles, un radier installé dans une légère excavation du terrain a été repéré, à quelques mètres au sud-est. Il a été suivi sur 3,8 m de long par 2,80 m de large et est recouvert d’un niveau limoneux brun. Un second radier vient le recouper partiellement à l’est et s’étend sur 6,6 x 2,8 m. Leur fonction est indéterminée malgré la pratique d’un prélèvement micromorphologique dans le niveau limoneux présent sur l’empierrement inférieur. Un épandage légèrement organique sur leur côté nord semblait lié à ces installations, mais n’a livré que peu de matériel et est mal délimité. Une fosse ovale à profil en cuvette associée au haut Moyen Âge a été découverte sous ce niveau, et une seconde, oblongue, dotée d’une excroissance semi-circulaire, sous un autre épandage chargé de mobilier immédiatement au nord. Elle est datée par analyse radiocarbone entre la deuxième moitié du vie et le milieu du VIIe siècle. Un ensemble de trois fosses disposées en L dont l’extrémité nord présentait une concentration charbonneuse ont été mises au jour environ 13 m plus à l’est. Une quatrième, située dans l’angle laissé libre par les trois précédentes, pourrait avoir constitué avec elles une structure semi-excavée, peut-être un bâtiment, avant l’arasement du site. Un petit silo de 1,30 m de diamètre et 0,94 m de profondeur conservée et situé dans un enclos vraisemblablement antique est l’unique structure médiévale de stockage, en dehors d’un petit grenier à l’extrémité occidentale de l’emprise, mais pour lequel nous ne disposons pas de datation.
Un système de fossés denses vient compléter l’occupation, mais aucun n’a fourni de mobilier. Ceux situés en partie orientale seraient mis en place durant l’Antiquité pour définir des parcellaires ou des accès, tandis que l’un de ces linéaires traverse l’emprise d’est en ouest en coupant le four circulaire et serait donc vraisemblablement postérieur à la période protohistorique. Une structure courbe implantée entre les radiers et le bâtiment excavé pourrait être liée à la protection de cette dernière contre des phénomènes de colluvionnement.


Commune : Mably

Adresse/lieu-dit : ZA Demi-Lieue

Département/Canton : Loire

Année de fouille : 2018

Période principale d'occupation : Moyen-Age

Autres périodes représentées : Age du Fer,Antiquité

Responsable d'opération : Clément TOURNIER

Aménageur : Roannais agglomération

Raison de l'intervention : Aménagement de ZA