Notice_site

Chambéry - Château des Ducs de Savoie. Chambre des comptes


Au printemps 2008, la Société Archeodunum a réalisé une étude de bâti dans deux salles au rez-de-chaussée du bâtiment du Gouvernement du château des Ducs de Chambéry. Ces deux salles font l’objet de travaux de réaménagement pour être transformées en salles d’expositions temporaires pour le Conseil Général de Savoie.

En dépit de son importance historique et architecturale, aucune véritable étude archéologique n’avait jusqu’à ce jour porté sur le château. Deux études archéologiques avaient été menées sur le château des Ducs de Chambéry avant l’intervention sur la Chambre des comptes. La première, en 1991, était limitée à une surveillance de travaux dans les terrasses des jardins modernes. Les observations effectuées alors révélaient que le substrat était très proche du niveau de sol actuel, sous quelques centimètres de terre végétale. La seconde étude, menée en 2002 a été effectuée par E. Ferber de l’AFAN dans la cour centrale et sur les jardins du Pavillon. Le sondage pratiqué dans la cour a directement atteint le substrat, aucun sol n’ayant été conservé ; celui creusé dans la partie sud de la butte du Pavillon a révélé la présence de deux couches archéologiques récentes (XIXe siècle) sur une butte molassique. Les résultats de ces nouvelles recherches archéologiques ont permis la distinction de trois phases: l’une de construction et deux de transformations, qui sont comprises entre la fin du XIVe siècle et le XXe siècle.


La première phase se situe entre la fin du XIVe siècle et le XVe siècle, sous le règne des Ducs de Savoie. Elle correspond à la construction du bâtiment aujourd’hui appelé bâtiment « du Gouvernement ». Ce bâtiment de plan irrégulier et barlong était constitué de trois salles en rez-de-chaussée. Seules deux ont subsisté. Sur la façade nord, une série de baies à meneaux et coussièges éclairent ces deux pièces. La salle occidentale est de grandes dimensions, cinq portes permettent de desservir les salles latérales, le couloir et l’escalier menant aux étages. La présence d’une cheminée monumentale et de placards dont l’encadrement était sculpté en débords étaye l’idée selon laquelle cette pièce servait de salle d’apparat.


La seconde phase déterminée par notre étude correspond à l’abandon puis à la réhabilitation de ces salles. Peu de changements sont avérés entre le XVIe et le XVIIe siècle, ce qui correspond à la phase d’abandon du site par Emmanuel-Philibert, Duc de Savoie et de ses successeurs. En 1730, Victor-Amédée II revient s’installer au château de Chambéry. À cette occasion et tout au long du XVIIIe siècle, de nombreux travaux vont y être effectués et notamment dans la Chambre de comptes. En résumé, deux types de modifications ont été réalisée : d’une part des changements mineures comme le bouchage des placards, la destruction des coussièges et la modification des décors notamment ceux en grisaille; d’autre part des transformations majeures: l’obstruction d’une porte, le percement d’une fenêtre, la destruction de la cheminée monumentale et l’abaissement du plafond de la première salle. La dernière phase concerne les XIXe et XXe siècles. Ce sont surtout les espaces de circulations et les surfaces des sols et murs qui sont modifiés. Dans la salle 1, quatre portes ont été obturées et trois nouvelles ont été percées en remplacement.


Commune : Chambéry

Adresse/lieu-dit : Château des Ducs de Savoie. Chambre des comptes

Département/Canton : Savoie

Année de fouille : 2008

Période principale d'occupation : Moyen-Age,Période moderne

Responsable d'opération : Virginie JOLLY

Aménageur : Conseil Général de Savoie

Raison de l'intervention : Restauration/Réhabilitation d'un bâtiment historique