Notice_site

Nyon - Petite Prairie


L’extension de la surface de fouille en 2016, reliant les diverses opérations archéologiques ponctuelles de la zone de la Petite Prairie a permis de répondre à certaines interrogations posées préalablement grâce à la mise au jour d’un ancien cours d’eau. Ce dernier a joué un rôle majeur dans les différents modes d’implantation. 

Cette opération a permis de confirmer une occupation datant de la fin de l’âge du Bronze au HaB2 et de caractériser un petit habitat divisé en deux zones spécifiques, limitées par le cours d’eau. Une zone artisanale semble se développer au sud de celui-ci même si nous manquons d’éléments pour préciser les activités pratiquées. Le secteur au nord du ruisseau, toutefois très arasé et remanié, semble plutôt consacré à une aire domestique. Après l’abandon du site suite à des inondations, aucune trace des périodes postérieures n’est attestée. En effet, le secteur devenu marécageux n’est plus propice à une installation. 

La place de ce site terrestre au sein du territoire est évidemment difficile à cerner. En ce qui concerne sa nature, nous avons peu d’équivalence, si ce n’est l’organisation de l’habitat qu’on peut toutefois rapprocher de certains sites palafittes. La période du Ha B2 est encore peu connue. Les comparaisons, surtout céramique, concernent des sites littoraux de la région des Trois-lacs où ils sont également peu nombreux. A l’échelle locale, la contemporanéité du site de la Petite Prairie avec les établissements voisins de la fin de l’âge du Bronze est mise à mal par des attributions chronologiques larges entre le XIe et la fin du IXe s. a.C. 

La nouvelle intervention sur l’aqueduc Divonne-Nyon a permis une meilleure compréhension de l’architecture du virage. La présence du paléochenal principal et d’un cours d’eau secondaire a motivé la construction d’un ponceau, seul pont d’aqueduc reconnu à ce jour sur le tracé. 

Une recherche de parallèles sur les ponts mineurs des aqueducs romains est à réaliser, travail qui n’a pas pu être développé dans le cadre de ce rapport. Des études complémentaires sont en cours ou planifiées qui toucheront directement le secteur fouillé en 2016. En effet, une étude des mortiers employés dans l’appareil de l’aqueduc est en phase de réalisation. Une seconde recherche planifiée portera sur les dalles de fond du canal en terre-cuite, notamment sur la composition de leur pâte et l’homogénéité de la provenance de ces briques. Le tronçon fouillé aux abords du ponceau est particulièrement intéressant au vu de l’emploi de deux types de dalles (30 x 45 cm et 60 x 60 cm), fait unique jusqu’à présent sur le tracé de l’aqueduc.


Commune : Nyon

Adresse/lieu-dit : Petite Prairie

Département/Canton : Vaud

Année de fouille : 2016

Période principale d'occupation : Age du Bronze,Antiquité

Responsable d'opération : RUZZU Florent

Aménageur : Particulier

Type de chantier : Sédimentaire (Fouille préventive)