Notice_site

Estivareilles - Marandières


L’intervention archéologique préventive réalisée entre octobre 2016 et mai 2017 sur la maison forte de Marandière à Estivareilles (Loire) a porté sur une emprise de 895 m2. Elle a été menée concomitamment aux travaux de restauration du bâtiment menés par son propriétaire. Lors de cette étude, la fouille de certaines salles du rez-de-cour a été effectuée et une étude du bâti a été conduite sur l’ensemble du bâtiment. Le logis turriforme, au sud-est du site, a été privilégié lors de ce travail car il constitue le noyau primitif de la maison forte.

L’opération a mis en évidence trois phases d’occupation comprises entre le Moyen Âge et la période contemporaine. Tout d’abord, une tour-résidence a été érigée sur le site de Marandière entre le XIIe siècle et le XIVe siècle. Elle se développait initialement sur quatre niveaux et son accès était vraisemblablement aménagé au deuxième étage, sur la face nord du bâtiment. Le niveau bas de cette tour était destiné au stockage. Le deuxième étage abritait, quant à lui, une salle de réception dotée d’aménagements soignés (placards et cheminée).
Dans un second temps, au XVIe siècle, le logis turriforme est intégré à un programme architectural de plus grande ampleur débouchant sur la construction de la maison forte telle qu’elle est actuellement conservée. L’étude du bâti a permis de mettre en évidence deux phases dans ce chantier. Dans un premier temps, l’aile sud et l’escalier en vis sont construits. Elle est dotée d’un plancher à la fougère peint caractéristique des réalisations de ce type dans le Forez à cette période. Ce premier ensemble est rapidement complété par la mise en place de l’aile nord et des deux tours la flanquant. Aucune connexion n’a été reconnue entre le logis turriforme et la maison forte du XVIe siècle lors de cette seconde phase de construction.
Enfin, dans un dernier temps, la maison forte a subi des remaniements importants entre le XVIIIe et le XXe siècle. Un escalier rampe-sur-rampe est notamment aménagé entre le logis médiéval et la maison forte moderne. Il est probablement à l’origine des modifications de planchers observées dans la tour résidence. Les accès et la fonction des espaces intérieurs ont également été modifiés au cours de cette occupation. Lors de la fouille, un système de chauffage rayonnant a été mis au jour dans une pièce du rez-de-cour illustrant un nouveau besoin de confort des occupants du lieu. Le déplacement de la cour de la maison forte a également entraîné une modification de plusieurs élévations, dont la nouvelle façade sur cour.


Bibliographie scientifique :


Commune : Estivareilles

Adresse/lieu-dit : Marandières

Département/Canton : Loire

Année de fouille : 2017

Période principale d'occupation : Moyen Âge

Autres périodes représentées : Période moderne

Responsable d'opération : BRIAND Fabien

Aménageur : Particulier

Raison de l'intervention : Restauration de la maison forte

Type de chantier : Etude du bâti (Fouille préventive)