Notice_site

Bavois - En Bernard


Réalisée en préalable de la construction d’une villa et d’un petit immeuble, la fouille d’une partie de la parcelle 265 dans le village de Bavois, au lieu-dit en Bernard, a occasionné la découverte d’un espace funéraire de la fin de la période carolingienne et d’un bâtiment remontant à la fin du Moyen Âge et/ou au début de l’Époque moderne. 

La petite nécropole est constituée de 14 tombes réparties équitablement entre défunts adultes et immatures et sans doute aussi entre hommes et femmes. L’étude anthropologique met en évidence également des conditions de vie difficile, comme en témoignent par exemple des problèmes de croissance repérés sur de jeunes enfants. Structurellement, si toutes les sépultures ont en commun d’avoir été creusées dans le substrat molassique, l’étude taphonomique des ossements révèle une diversité des types d’aménagement, allant du cercueil chevillé à la sépulture en pleine terre. 

Cet espace funéraire est installé en bordure d’une terrasse dominant la plaine de l’Orbe, dans une pente relativement prononcée. Il se situe également à une vingtaine de mètres plus au sud d’une autre petite nécropole, d’époque mérovingienne et fouillée en 1947. Basée sur quatre analyses 14C, la datation des tombes mises au jour en 2017 est centrée sur le 10e siècle, ce qui explique l’absence de tout dépôt matériel accompagnant les défunts. 

Le bâtiment de la fin du Moyen Âge et/ou de l’Époque moderne est constitué de murs (ou bases de murs) de pierre sèche ou maçonnés. Il est installé dans une légère pente et une partie des espaces devaient être enterrés de quelques dizaines de centimètres. Le plus grand local (6 x 8,5m) était précédé d’un autre, plus petit, couvert, et sans doute partiellement ouvert sur l’extérieur. À l’arrière, une cage d’escalier indique l’existence d’un étage. Dans un local accolé au sud de cette première partie de la construction, un foyer matérialisé par une sole de molasse rubéfiée était installé au fond d’une grande fosse. Au sommet du comblement de cette même fosse, une seconde sole de même nature a été mise en évidence et suggère ainsi le maintien de la fonction de cet espace (cuisine?) au cours des différentes transformations. Deux bases rectangulaires ont également été découvertes à proximité. Leur fonction (soutien d’un avant-toit ?) n’a pu être déterminée avec certitude. 

L’hypothèse de datation, placée entre le 15e et le 17e siècle, repose sur une analyse 14C effectuée sur un charbon prélevé dans le comblement de la fosse du foyer, du rare mobilier découvert principalement dans les niveaux de recouvrement des vestiges et sur l’absence de toute mention de construction à cet emplacement sur les anciens plans de cadastre de Bavois, dont le premier conservé remonte à la toute fin du 17e siècle. 



Quelques images du site :


Vue d’une sépulture du petit espace funéraire daté du 10e siècle

Vue d’une fosse de sépulture creusée dans la molasse (10e siècle).

Vue d’une partie des vestiges d’une maison datée de la fin du Moyen Âge ou du début de l’Époque moderne.

Vue d’une plaque foyère (dalle de molasse) déposée au fond d’une fosse (fin du Moyen Âge/début de l’Époque moderne).


Commune : Bavois

Adresse/lieu-dit : En Bernard

Département/Canton : Vaud

Année de fouille : 2017

Période principale d'occupation : Moyen Âge

Responsable d'opération : HERVE Clément

Aménageur : Particulier

Raison de l'intervention : Construction de logements

Type de chantier : Sédimentaire (Fouille préventive)