Notice_site

Breuschwickersheim - Vogelsgesang - COS tronçon 2, site 2.9


L’opération archéologique prescrite à Breuschwickersheim est située au lieu-dit Vogelsgesang, dans la partie occidentale de la commune, en limite avec la commune d’Ostoffen. Elle intervient avant la construction du Contournement Ouest de Strasbourg (COS, A355), projet autoroutier de 24 km, initié par ARCOS-VINCI, qui traverse une vingtaine de communes de l’ouest strasbourgeois. Le site, localisé sur le tronçon 2 du COS, est sous l’appellation COS 2-9.


L’emprise de fouille est située sur des formations meubles de l’Oligocène où la couverture lœssique apparait résiduelle, suite aux colluvionnements du versant exposé au sud. L’opération a été prescrite sur une surface de 28 560 m2.

La fouille a permis de mettre en évidence plusieurs occupations rurales qui concernent les périodes néolithiques, l’âge du Bronze et le second âge du Fer.

Des bâtiments du Rubané moyen

L’occupation au Néolithique ancien est localisée dans la partie nord de l’emprise. Elle est composée d’au moins deux maisons rubanées non complètes associés à des fosses latérales, trois silos et un puits. La maison la plus ancienne, BAT1000, est datée du Rubané moyen. Observée sur une longueur de 28 m et de plan rectangulaire, elle est organisée en cinq rangées parallèles dont les trois alignements centraux, formés de tierces, sont constitués de trous de poteau de grand diamètre. La maison est pourvue de fossés de fondation délimitant la partie arrière. Ces derniers sont prolongés par des trous de poteau de faible diamètre. Cette maison tripartite du type Ib de Modderman est singulière. En effet, contrairement aux modèles régionaux, la partie centrale est plus courte que la partie arrière. Cette dernière est aussi particulière puisque l’espace interne est cloisonné par des fosses transversales. Ses fosses attenantes, de plans irréguliers, sont implantées de part et d’autre des côtés longitudinaux de la maison et ont livré la majorité du mobilier. Plus au nord, le bâtiment BAT1001, conservé sur 11,20 m, est aussi de plan rectangulaire. Également organisé en cinq rangées, son architecture est composé uniquement de trous de poteau, qui constituent ainsi une maison tripartite de type Ia de Modderman. Les fosses latérales, situées le long de la maison, ont fourni la plupart du mobilier qui attribue ce bâtiment au Rubané récent du stade stylistique IVa1. Un puits, est creusé dans une fosse latérale après l’abandon de cette dernière. Il est proche des puits de type Kastenbrunnen, mais aucune trace d’aménagement interne n’a été perçu. Cette absence est peut-être liée à sa faible profondeur (1,35 m) et à la nature de l’encaissant dans lequel il a été creusé. Enfin, trois silos ont été mis au jour, localisés à l’extérieur des surfaces occupées par les maisons.

Des silos du Néolithique récent

Le Néolithique récent est représenté par une un trou de poteau, situé dans la partie nord, et par une aire d’ensilage, localisée vers le centre de la surface de fouille, regroupant cinq silos, séparés de trois autres d’une quinzaine de mètres plus au sud. Le trou de poteau contient un gobelet tulipiforme quasiment entier, obstrué par une plaquette de grès. La signification de ce vestige est inconnue, mais sa configuration s’apparente au dépôt volontaire de céramique du Michelsberg. En ce qui concerne les silos, même si quelques rares carporestes sont à signaler, aucun ne témoigne de la conservation des denrées alimentaires. Trois silos ont fait l’objet d’un traitement particulier : un premier silo contient un individu inhumé en position fœtale ; À 4 m de ce dernier, c’est un jeune cervidé qui est déposé dans un deuxième ; Enfin, le fond du troisième silo a livré une grande quantité de céramique qui pourrait s’apparenter à un dépôt volontaire. Cet ensemble renvoie à la sphère funéraire accompagnée de gestes rituels ou symboliques, en s’inscrivant dans les traditions connues dans la région.
On recense une fréquentation ponctuelle au début du Néolithique final avec le silo F1176. Le fond de ce dernier se compose de plusieurs niveaux charbonneux contenant une grande quantité de graines qui prouvent assurément la fonction de conservation de denrée alimentaire, unique exemplaire du site.

Une occupation continue de l'âge du Bronze

Presque toutes les phases de l’âge du Bronze sont représentées sur le site mais le nombre et le type de structure sont limités à l’image des sites contemporains en Alsace. Trois fosses et trois structures de type silo, sont attribuables au Bronze A2/B. Le Bronze moyen rassemble deux silos et une fosse-fente s’ajoutant aux rares exemplaires alsaciens connus de l’âge du Bronze. Le début du Bronze final est représenté par un groupement de trois silos, , et d’un isolé). Deux d'entre eux  sont datés du BF II, tandis que l’étape moyenne du Bronze final est représentée par un silo et une fosse. Des ensembles polylobés, localisés contre la berme ouest de l’emprise, ont été creusés au cours du Bronze moyen et final. Dans l’ensemble peu de structure ont livré du mobilier, hormis un silo qui a donné 11 kg de céramique. Les silos ont livré peu de carporestes témoignant de leur fonction de stockage.

Un habitat du l'âge du Fer

La fouille à Breuschwickersheim Vogelsgesang a également mis au jour un habitat structuré du Ha D3-LT A/B, localisé dans la partie sud de l’emprise. Il se compose d’une aire d’ensilage qui regroupe une douzaine de silos ; d’autres structures de ce type sont localisées en périphérie de la concentration dont quatre contiennent une inhumation ; au sud, deux bâtiments sur poteaux-porteurs sont regroupés au sud. Ces derniers sont les deux seuls bâtiments attestés à ce jour en Alsace pour cette période. La production tournée issue de ces vestiges, de type Kaisertuhl, affine l’attribution de certains silos à LT A2/B1. Quelques fragments de céramique modelée et une fibule inédite dans la région attestent des contacts à moyenne et longue distances.
La fréquentation du site à LT C/D1 rassemble deux groupements de silos et de bâtiments sur poteaux porteurs destinés à conserver des denrées alimentaires. Cet ensemble, réparti sur toute l’emprise, correspond à un secteur dédié au stockage agricole, situé à l’extérieur d’un habitat isolé enclos dont les traces sont certainement situées au-delà de l’emprise. Seule la délimitation sud de cet enclos est présente par un fossé retrouvé au nord de notre emprise.


Commune : Breuschwickersheim

Adresse/lieu-dit : Vogelsgesang - COS tronçon 2, site 2.9

Département/Canton : Bas-Rhin

Année de fouille : 2019

Période principale d'occupation : Néolithique,Age du Bronze,Age du Fer

Responsable d'opération : Florent RUZZU

Aménageur : VINCI

Raison de l'intervention : Aménagement routier

Type de chantier : Sédimentaire (Fouille préventive)