Notice_site

Mont-la-Ville - Le Tombey, Les Ouches


L’intervention menée à Mont-la-Ville au printemps 2011 a permis de mettre en évidence un petit groupe de tombes installées en bordure d’une terrasse, en contrebas de la route qui aujourd’hui mène de L’Isle à la vallée de Joux par le col du Mollendruz. Si cet ensemble pouvait s’étendre plus au nord-est, il était en revanche limité au sud-est par la rupture de pente, et aucune fosse n’a pu être repérée du côté ouest. Il semble donc bien que l’on ait affaire à un petit groupe de sépultures tels qu’on en connaît dès l’époque carolingienne et jusqu’aux XIe-XIIe siècles, à proximité des habitats, sans lien avec un lieu de culte chrétien et en-dehors des vastes nécropoles dites «en plein champ» caractéristiques de l’époque mérovingienne. Les tombes mises au jour sont en effet assez éloignées de l’ancienne église paroissiale, située – avant sa démolition – dans la partie haute du village, près du cimetière actuel. Aux dires des personnes du village, à l’occasion de leur visite sur place, on trouve régulièrement des tombes anciennes, sur deux ou trois niveaux, à cet endroit. Un cimetière a dû se développer dans le courant du Moyen Âge autour de cette église, qui dépendait de la paroisse de Cuarnens.


Les sépultures mises au jour en 2011 constituent la première attestation archéologique d’une occupation humaine à Mont-la-Ville au Moyen Âge. On ne connaît pas non plus d’occupation romaine bien définie : seuls des « débris romains », des monnaies et un fragment de vase en pierre ollaire sont mentionnés dans la carte archéologique de David Viollier

Les premières mentions écrites du nom de la commune remontent à 1140 («in Monte Villa») et 1149 («villa que Mons dicitur »). Les termes doivent être compris comme «Mont le village », c’est-à-dire un village ou groupe d’habitations plus ou moins important appelé Mont (et non «la ferme du Mont»). L’absence d’un article avant le nom du lieu indique qu’il s’est formé au cours du haut Moyen Âge. On peut relever encore la concordance entre l’ancien lieu-dit Le Tombey, répertorié sur l’actuelle carte archéologique, et la présence de sépultures. Un petit bois appelé Bois de la Motte, situé en contrebas de la fouille, sur l’ancienne route de Moiry, est quant à lui recensé sur la carte archéologique comme une possible motte castrale.

Les rares informations que nous possédons sur le passé médiéval de Mont-la-Ville soulignent l’importance des découvertes de 2011. Il serait notamment souhaitable de pouvoir dater cet ensemble de manière plus précise par le biais de datations au C14. La poursuite de l’étude anthropologique des squelettes, en particulier des pathologies dentaires inhabituelles, permettrait par ailleurs de mieux caractériser ce groupe et peut-être de préciser ses activités.


Commune : Mont-la-Ville

Adresse/lieu-dit : Le Tombey, Les Ouches

Département/Canton : Vaud

Année de fouille : 2011

Période principale d'occupation : Moyen Âge

Responsable d'opération : STEINER Lucie

Aménageur : Particulier

Raison de l'intervention : Construction d'une villa

Type de chantier : Sédimentaire (Fouille préventive)