Notice_site

Pomy - Champ Cressin


Réalisée sur plus de 4000 m2 avant la construction d’une nouvelle étable, la fouille du Champ Cressin à Pomy a mis au jour un petit établissement rural en enclos. Sur la base du mobilier céramique – peu abondant – et d’une monnaie, l’occupation du site paraît relativement courte: elle s’inscrit entre la fin du 2e s. et le 3e siècle de notre ère. 

Seuls deux foyers à pierres chauffées, dont un très mal conservé, témoignent d’une utilisation antérieure du secteur. Datés l’un par la céramique et l’autre par une analyse radiocarbone d’un charbon pris dans son comblement, ils sont rattachés à la seconde moitié de l’âge du Bronze final (HaB1-B2).

Dans le périmètre fouillé, l’enclos antique est matérialisé par deux fossés rectilignes qui esquissent une forme générale quadrangulaire ou légèrement trapézoïdale. Au minimum, on peut lui restituer une surface de 3300 m2mais la partie située hors emprise des travaux est impossible à estimer. À l’exception de deux trous de poteaux isolés et indatables, tous les vestiges antiques s’inscrivent à l’intérieur de l’enclos et suivent pour une grande majorité d’entre eux l’orientation des fossés. Il s’agit pour la plupart de bâtiments érigés sur poteaux. Les deux seuls dont le plan est assuré sont de petites dimensions. L’un d’eux est associé à un sol d’éclats de tuile qui occupait un espace sans doute couvert, de forme quadrangulaire et mesurant 3 x 11,80 m. À proximité de ce dernier, un empierrement d’environ 55 m2, mêlant des gros galets et des fragments de tegulae, correspond plus vraisemblablement à un sol extérieur. Ces quelques éléments évoquent des activités agricoles autour du travail du grain. Les bâtiments revêtent en effet une forme généralement attribuée à des greniers surélevés et les sols aménagés pourraient être identifiés comme des aires de battage. Rien dans le périmètre exploré n’évoque en revanche clairement une autre activité comme l’élevage (absence de mare, de clôtures, de bâtiment de stabulation) ou un artisanat spécialisé tel que la métallurgie par exemple. Adossé au fossé oriental de l’enclos, des concentrations de pierres suggèrent l’existence d’un bâtiment de plus grandes dimensions érigé sur des solins. Mais aucun élément ne permet de lui attribuer une fonction précise (habitat, stockage, élevage, etc.). 

Bien qu’il reste un certain nombre d’incertitudes sur l’étendue et les fonctions exactes du site, ces découvertes apportent un nouvel éclairage sur l’occupation du plateau dominant la plaine de l’Orbe et l’agglomération d’Yverdon-Eburodunum à l’époque romaine. Ce terroir est en effet riche de nombreux sites archéologiques antiques, pour la plupart reconnus par la seule présence de tuiles dans les champs, comme c’était le cas jusqu’ici pour le Champ Cressin. Moins d’un kilomètre au nord, une villa est attestée, mais uniquement par des découvertes anciennes et des campagnes de prospections pédestres. Alors qu’on pouvait imaginer avoir affaire à la pars rustica de cet établissement, l’existence d’un enclos oriente plutôt les recherches sur une entité secondaire « indépendante», un type d’établissement sans doute répandu mais encore très peu documenté dans la région et plus généralement en Suisse.


Bibliographie scientifique :

  • Nuoffer P., Menna F., et al. Le vallon de Pomy et Cuarny (VD) de l’âge du Bronze au haut Moyen Âge. Cahiers d’archéologie romande 82. Lausanne, 2001.  



Quelques images du site :


Vue du niveau d’apparition d’un foyer à pierres chauffées daté de l’âge du Bronze.

Plan des vestiges d'époque romaine

Vue en coupe du fossé nord de l’enclos.

Vue d'un sol formé d’éclats de tuiles.


Commune : Pomy

Adresse/lieu-dit : Champ Cressin

Département/Canton : Vaud

Année de fouille : 2019

Période principale d'occupation : Antiquité

Autres périodes représentées : Age du Bronze

Responsable d'opération : HERVE Clément

Aménageur : Particulier

Raison de l'intervention : Projet de construction d'une étable

Type de chantier : Sédimentaire (Fouille préventive)