Notice_site

Lescar - La cité


C’est dans le cadre de la poursuite du réaménagement de la Ville Haute de Lescar qu’a été prescrit par le SRA un nouveau suivi de travaux réalisé entre 2018 et en 2019 par la société Archeodunum SAS.
Cette opération a été réalisée tout autour de la cathédrale, au niveau de la rue de la Cité, rue Combarrieu, rue Henri Rosier, Place Royale et du parvis de l’ancienne cathédrale. L’intervention a fourni de nombreux renseignements sur la chronologie et l’organisation de la ville depuis le Haut-Empire.

Une première occupation Antique, principalement datée du Haut-Empire a pu être observée à différents points du promontoire principalement caractérisée par des structures en creux (fosses et trou de poteaux) dont certaines ont livrées dans leur comblement des éléments de torchis permettant d’envisager une architecture en terre crue et la présence d’une occupation construite et organisée. On dénombre également quelques structures de chauffes (foyer ou four) et fossés. L’occupation du Bas-Empire n’a pas été clairement établie au cours de l’opération.

Le cœur de l’opération portait sur l’occupation médiévale et moderne. Le suivi de travaux a permis de définir plusieurs phases et espaces :

-> Une première occupation funéraire, datée entre la fin du IXe et le premier quart du XIIIe siècle qui se développe tout autour de la cathédrale du XIIe siècle. Les secteurs funéraires au nord et à l’est de l’édifice ont par la suite été abandonnés au profit d’un cimetière paroissial enclos dans le quartier canonial. Certaines de ces sépultures pourraient précéder à la construction de l’édifice actuel et témoigner de l’existence d’un monument plus ancien.
-> Le quartier canonial médiéval et moderne, circonscrit au sud de l’édifice. L’opération a permis de dégager le plan du cloître en intégralité, ainsi qu’un bâtiment en abside qui pourrait correspondre à une chapelle ou salle capitulaire, située à l’est du cloître, dans le prolongement du transept de la cathédrale. Le cimetière paroissial s’étend à ces périodes dans la partie orientale du quartier du Chapitre jusqu’à la Muraille du Chapitre. Les structures enregistrées sont en majorité datées entre le bas Moyen Âge et l’Époque moderne. L’ensemble du quartier cathédral est abandonné puis démantelé au cours du XVIIIe siècle.
-> La ville médiévale et moderne avec les maisons qui entourent la cathédrale au nord et à l’est. Ce quartier, qui succède à la zone funéraire, est daté entre le bas Moyen Âge et l’Époque moderne. Il s’installe au cours du XIVe siècle et perdurera tout au long de la période moderne. Les plans de plusieurs maisons ont pu être reconstitués à partir des données de terrains et des informations issues des cadastres et du Terrier. Ces maisons apparaissent sur le cadastre napoléonien de 1812 et sont donc détruites entre le XIXe et le XXe siècle.


Commune : Lescar

Adresse/lieu-dit : La cité

Département/Canton : Pyrénées-Atlantique

Année de fouille : 2018_2020

Période principale d'occupation : Moyen Âge,Période moderne

Autres périodes représentées : Antiquité

Responsable d'opération :

Aménageur : Mairie de Lescar

Raison de l'intervention : Aménagement de la cité

Type de chantier : Sédimentaire (Suivi de travaux)