Notice_site

Payerne - Rue du Simplon


Le remplacement des collecteurs et l’installation de nouvelles conduites pour l’eau et le gaz dans la Rue du Simplon ont nécessité une opération de suivi archéologique sur toute la durée des travaux. Situé au sud-ouest de l’Abbatiale, ce secteur du bourg historique abritait en effet différents bâtiments et jardins durant l’époque médiévale et moderne, avant la construction de la Rue du Simplon qui semble être intervenue dans la seconde moitié du XIXe s. 

Le mur de la troisième enceinte de la ville, édifiée vers la fin du XIIIe s., a été repéré dans le prolongement direct des sections observées lors de précédentes interventions en 2006 (Rue de Guillermaux) et en 2007 (Les Platanes). Majoritairement détruit par les services existants, il est doublé à l’extérieur par une palissade à double rangée de pieux, implantée quelque 11 m plus au sud-ouest. Composée de troncs refendus en chêne dont la date d’abattage est fixée à l’automne-hiver 1275-1276 (Réf. LRD18/R7551), elle faisait peut-être partie du fossé défensif de l’enceinte ou fonctionnait comme protection contre les crues de la Broye. 

De nombreux tronçons de murs en molasse ou en calcaire, certains n’apparaissant que sous la forme de tranchées de récupération, attestent diverses constructions à l’intérieur du rempart. La plupart peuvent être attribuées à l’époque médiévale, grâce à la datation par 14C de deux sols incendiés, placée entre la fin du XIIIe s. et la fin du XIVe s. (ICA 18C/0179, 680 ± 30 BP, cal. 2 sigma: 1270-1320 ap. J.-C. (60,4 %), 1350-1390 ap. J.-C. (35,0 %) ; ICA 18C/0180, 640 ± 30 BP, cal. 2 sigma: 1290-1330 ap. J.-C. (41,0 %), 1340-1400 ap. J.-C. (54,4 %). L’étude des anciens plans cadastraux de la ville de Payerne permettra probablement d’identifier quelques-unes de ces maisons. Sur le plan de 1779, les parcelles en bordure de l’actuelle Rue de Lausanne étaient encore occupées par des granges et des étables, désignant une affectation agricole, tandis que le fond des parcelles contre le mur d’enceinte était généralement dévolu à des jardins. 

Une phase antérieure à ces constructions est représentée par une dizaine de fosses contenant de la tuile pilée, du charbon, des ossements animaux et parfois des fragments de torchis brûlé. Situées à l’emplacement des zones de jardins ou de cours, elles semblent avoir revêtu une fonction de dépotoir. L’une de ces fosses est datée du XIIIe s. par 14(ICA 18C/0181, 740 ± 30 BP, cal. 2 sigma: 1220-1300 ap. J.-C.). 

Enfin, quelques structures d’époque moderne ou contemporaine (niveau de circulation, soubassements de façade ou de route) ont aussi été documentées.

Cette opération a ainsi permis de récolter des données essentielles sur le développement du bourg médiéval et de compléter les résultats de quelques interventions récentes. La présence des vestiges du Moyen Âge quasi directement sous la route actuelle donne à espérer de nouvelles découvertes lors de futures investigations.


Commune : Payerne

Adresse/lieu-dit : Rue du Simplon

Département/Canton : Vaud

Année de fouille : 2017

Période principale d'occupation : Moyen Âge

Autres périodes représentées : Epoque contemporaine

Responsable d'opération : ANDREY Aline

Aménageur : Commune de Payerne

Raison de l'intervention : Aménagement de réseaux

Type de chantier : Sédimentaire (Fouille préventive)