Notice_site

Lussery - Place de Lussery 6


L’opération de fouille archéologique conduite préalablement à la construction de quatre logements individuels, à Lussery-Villars / Place de Lussery 6, a permis de reconnaître un indice de site de l’âge du Bronze et une occupation romaine qui se développe en marge de la villa antique établie à proximité (Menna 2013).

Dans l’emprise de la villa A a été identifié un horizon datant sans doute de la fin de l’âge du Bronze grâce à la découverte d’une concentration de fragments céramiques pris dans une couche charbonneuse contenant également des blocs de modules importants, dont certains sont taillés. Des tessons de céramique épars de même aspect ont également été collectés sur le substrat morainique dans l’emprise des trois autres villas. Du fait de l’absence de structures associées à ces tessons, il est pour l’heure difficile de préciser la nature de cette fréquentation. 

L’occupation antique qui se superpose à ces témoins protohistoriques se développe sur une surface plus étendue d’environ 850 m2. Des bâtiments dont les plans doivent être précisés, y ont été identifiés. Ils sont caractérisés par une architecture en terre et bois, reposant sur des poteaux plantés ou sur des solins. En outre, des niveaux de circulations, des fossés et des drains témoignent de l’aménagement des espaces extérieurs. 

Au sein de ces constructions se singularise une structure remarquable (ST 25). Il s’agit d’un édifice quadrangulaire d’environ 8 x 3 m délimité par des solins sur trois côtés et des poteaux sur le quatrième. Le mobilier associé, pour partie brûlé, se compose d’une importante quantité de céramique et de verre, avec notamment plusieurs vases complets. Les niveaux environnant cette structure ont également livré de nombreux tessons de céramique et de verre. En l’état, la fonction de cet édifice est encore incertaine, mais l’examen sommaire du mobilier oriente l’interprétation vers la sphère funéraire, ou cultuelle.

En limite nord du chantier, dans l’emprise des tranchées de services, trois tronçons d’une fondation de mur en pierres sèches ont été repérés, restituant une longueur d’au moins 27 mètres. Il pourrait s’agir d’un mur de clôture de la villa, située une trentaine de mètres au nord-est (fouilles de 2012). La portion d’un axe de circulation mise au jour un peu plus à l’ouest lui est sans doute associée.

Si cette occupation se révèle contemporaine de la villa, la zone investiguée pourrait correspondre à sa pars rustica, ou du moins à des dépendances en marge de l’établissement. L’étude des divers mobiliers collectés permettra de préciser la chronologie et la nature de ces vestiges.

La fouille complémentaire de 2020 a permis de reconnaître un total de 61 structures. Il s’agit en majorité de structures fossoyées (trous de poteaux, fossés, drains). Elles viennent compléter le plan d’occupation reconnu en 2019, qui s’apparenterait à la pars rustica de la villa fouillée plus au nord-est, ou tout du moins à une occupation romaine non-résidentielle en construction légère. Il n’est pas à exclure que certaines de ces structures se rattachent à une occupation plus récente de l’antiquité tardive, voire du Haut Moyen-Âge. A l’inverse, aucun vestige ou mobilier antérieur à la période romaine n’ont été rencontrés.



Commune : Lussery

Adresse/lieu-dit : Place de Lussery 6

Département/Canton : Vaud

Année de fouille : 2020

Période principale d'occupation : Age du Fer,Antiquité

Responsable d'opération : MILLET Morgan

Aménageur : Particulier

Raison de l'intervention : Projet immobilier

Type de chantier : Sédimentaire (Fouille préventive)