Notice_site

Bex - La Servanne


Les premier décapages ont révélé que tous les aménagements au sol du cimetière, mis à part trois caveaux, ont été arasés lors de l’aménagement du stade de la Servanne en 1937. Son plan (allées, secteurs, etc) n’a donc pas véritablement pu être mis en évidence. Toutefois, le cimetière semble occuper strictement la parcelle 679 et est organisé en lignes d’inhumations successives, reparties sur deux niveaux. La «fouille» s’est concentrée sur les squelettes du niveau supérieur de quatre lignes qui ont été prélevés de manière exhaustive ; 170 individus ont ainsi pu être prélevés.

Toutes les forces vives et le temps à disposition étant organisés afin de remplir les objectifs anthropologiques, les informations d’ordre taphonomique et archéologique sont succinctes. 

Les éléments recueillis permettent cependant de dire que la majorité des défunts sont orientés O-E et qu’ils sont ensevelis en fosses individuelles, dans des cercueils trapézoïdaux en bois, couchés sur le dos, les mains ramenées sur le bassin. Parfois, une couronne mortuaire fait partie du remplissage de la fosse.

La majorité des cercueils semblent de facture simple. Seuls quelques-uns d’entre eux comprennent des moyens de préhension et/ou des crochets de fermeture. Quelques éléments de capitonnage subsistaient dans certaines tombes.

Le mobilier recueilli au sein des sépultures concerne principalement l’habillement des défunts (boutons, boucles de ceinture, talonnettes...). Pour l’heure, aucun élément ne permet l’identification immédiate des défunts. Quelques indices peuvent éventuellement se déduire d’une boucle de ceinture, d’autres seront peut-être fournis par un médaillon.

Pour le calage chronologique des sépultures, l’information principale est un terminus post quem fournit par une pièce de 5 ct datée de 1893 (T90).

Dans l’optique d’une future intervention, il serait intéressant d’inclure un véritable volet archéologique et de pouvoir mettre à contribution les méthodes modernes d’analyse. Une fouille fine permettrait d’établir la chronologie relative des ensevelissements et de tirer au clair les cas de rapprochements observés sur le terrain (enterrements simultanés ou secondaires, fortuit ou volontaire). Elle permettrait de relever les informations relatives à la décomposition des défunts et à l’évolution des pratiques funéraire qui n’ont pas pu être consignées dans le cadre de cette opération. Elle permettrait également un travail sur la typologie des décors des cercueils et sur l’habillement. Un prélèvement d’échantillons ADN afin de déterminer les liens de parenté entre les défunts contribuerait à une meilleure compréhension de l’organisation du cimetière et constituerait un moyen de tester la méthode et éventuellement de proposer des modèles pour des cimetières plus anciens.


Commune : Bex

Adresse/lieu-dit : La Servanne

Département/Canton : Vaud

Année de fouille : 2013

Période principale d'occupation : Période moderne

Responsable d'opération : STEUDLER Alain

Aménageur : Commune de Bex

Raison de l'intervention : Construction d'un collège

Type de chantier : Sédimentaire (Fouille préventive)